Avec les 4 sections compétition en action le weekend dernier, la mobilisation du club de floorball amiénois était totale ! À domicile comme à l’extérieur, certains achevaient leur saison régulière alors que d’autres ne faisaient que débuter la poule de maintien.

Sentiment d’inachevé pour les féminines

Conscientes de l’écart qui les séparaient des cadors du championnat, le championnat des féminines amiénoises s’est conclue samedi après-midi. Le score est globalement à l’image d’une saison où les erreurs défensives auront été fatales et où le manque réussite offensive aura été criant. Cependant, on ne peut leur retirer l’envie, encore plus affirmée lors du dernier tiers du match. Une défaite face à Rouen sur le score de 5-0 qui induit une fin de saison prématurée. Malgré une belle demi-finale l’année passée, l’équipe amoindrie par les départs cet été et réduite par l’absence de certaines joueuses n’aura nullement été en mesure de réitérer cette performance. Une saison qui laissera sûrement un goût amer à l’ensemble des joueuses. Il faudra cependant en tirer les leçons pour débuter un nouveau cycle !

La N2 presque rétrogradée
La réserve avait elle déjà conclu sa saison. Placés derniers de leur poule, les joueurs avaient pris la route de Grenoble afin de disputer les playdowns face aux équipes les moins bien classées du sud. En effectif réduit mais pas moins motivé, les amiénois auront tenté le tout pour le tout afin de sauver leur peau. Pas suffisant face à l’équipe locale, avec un banc fourni pour l’occasion. Ainsi, malgré la solidarité affichée, c’est une défaite 6-3 qui vient briser le moral des picards. Fatigués par l’énergie laissée la veille, ils n’auront pas été en mesure de tenir contre Orléans le dimanche et s’inclinent 5-1. Avec ces deux résultats négatifs, le Hoplites occupent la dernière place de la poule de maintien. La relégation en division 3 semble de plus en plus inévitable, sauf miracle. 
L’équipe élite sur la mauvaise route

Ça n’a sûrement échappé à personne, les résultats de la N1 ne vont guère dans la bonne voie. Le leader invaincu du championnat n’a fait qu’une bouchée des Hoplites (12-4). Si le score est lourd, la combativité qui leur avait tant manqué ne présageait que de bonnes choses pour le match du lendemain. Que faire face à une machine aussi huilée que Besançon qui compte de nombreux internationaux français… Dans la même situation que les amiénois, les parisiens du PUC abordaient le match du dimanche de la même manière que les locaux. Malgré une rencontre accrochée, les joueurs de la capitale ont fini par se décrocher pour remporter le match 4-2. Si les Hoplites ne sont pas encore en playdowns, les résultats de Rouen le weekend prochain seront décisifs. Bref, excepté une victoire de prestige contre l’IFK dimanche, les amiénois n’ont plus leur destin entre leurs mains.

Le floorball amiénois peut compter sur la relève

Dans une situation compliquée pour les sections adultes, seul les jeunes sortent du lot. En effet, l’association amiénoise de floorball peut compter sur son centre de formation. Les mini-hoplites ont encore une fois démontré leur solidarité et leur qualité technique. Supérieurs à leur adversaire du jour, les locaux se sont rapidement détachés des mini-phoenix (Wasquehal) en s’imposant 7 buts à 0. Seule victoire du weekend pour l’association, les jeunes ont définitivement validé leur seconde place avant d’entamer les playoffs très prochainement.

Hugo MAILLARD

Crédit Photo : Léandre Leber – GazetteSports

À lire aussi >> 

FLOORBALL : Les Hoplites toujours enrayés dans une spirale négative




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.