Ce vendredi des judokas en situation de handicap ont pu profiter d’une séance un peu spécial au dojo du judo club de Sains-en-Amiénois. Celle-ci était en effet animée par Lucie Louette-Kanning, multiple médaillée et ex-internationale française, en compagnie de Nico Kanning, triple champion d’Allemagne, mari de Lucie et sparring-partner de Teddy Riner.

« C’est un échange et un moment de partage »

Sur le tapis on est tous pareils

Durant un peu plus d’une heure, une grosse vingtaine de judokas de tous niveaux et de tous âges ont pu partager cette heure de judo avec les champions. Avec pour mot d’ordre de partager et de prendre du plaisir. « Sur le tapis on est tous pareils. C’est ce qui manque un peu dans la société aujourd’hui je trouve et c’est une occasion de travailler ensemble dans la convivialité. C’est un échange et un moment de partage », expliquait Nico.

On se met une barrière alors qu’elle n’existe pas

Tout commence par des discussions en attendant que tout le monde soit prêt, et déjà la joie de pouvoir parler à Lucie et Nico est claire sur les visages. Cela permet notamment de rompre la barrière dont nous a parlé Nico : « On se met une barrière alors qu’elle n’existe pas, on est pareils, on rit ensemble. On a toujours un peu d’appréhension mais après le salut, après les premiers contacts, ils se mélangent direct, ils sont attentifs et à l’écoute. Et ils sont super contents c’est génial ». Une fois la timidité surmontée, la séance débute par le traditionnel salut, puis les échauffements. S’en suivent ensuite des démonstrations de techniques au sol et des combats à genou. Puis des techniques debout pour conclure par des combats debout.

 

Quand on voit ça on est vraiment contents d’être là

Tous étaient ravis de pouvoir se mesurer les uns aux autres dans la bonne humeur, mais aussi de combattre Nico et Lucie. Bien entendu l’animation s’est terminée par les séances de dédicaces et de photos tant attendues où chacun est venu immortaliser l’instant. « C’est une super expérience, ils étaient vraiment heureux, quand on voit ça on est vraiment contents d’être là. On a la sensation qu’on peut leur apporter quelque chose, et même eux peuvent nous apporter. On les pousse aux limites et ils nous montrent qu’ils sont capables de le faire c’est génial », se réjouissait Nico Kanning. Ils avaient ensuite une séance prévue avec de tout jeunes judokas.

Le projet Lucie et Nico

Ça nous fait super plaisir

Le judoka nous a expliqué avec enthousiasme le projet mis en place avec Lucie depuis la fin de sa carrière : « Depuis l’année dernière on a ce projet de se faire connaître dans la région. On propose à différents clubs ce genre d’animation, d’autres viennent vers nous et ça nous fait super plaisir. J’espère que je vais continuer cela c’est vraiment sympa ». Un moyen de promouvoir le judo et de ne pas couper net, notamment pour Lucie.

Ce n’est jamais assez

Cette séance passée en compagnie de judokas en situation de handicap  était l’occasion de participer au développement du handisport et du sport adapté. Nico avait d’ailleurs un avis bien tranché sur le sujet : « Je pense qu’on ne parle pas assez dans les médias de cette facette du sport. Nous aujourd’hui, à la Fédération, ont fait l’effort partout en France de proposer des cours comme cela. Mais ce n’est jamais assez, on peut proposer encore plus. Avec Paris 2024 on doit davantage développer cela ».

Lucie et Nico s’exportent également hors de la Picardie puisqu’une animation est prévue en Normandie fin avril. Ils reviendront ensuite dans la Somme en juin et sont en contact avec quelques clubs pour de futures séances. Ils auraient aussi pour autre projet de créer un club de judo dans la région.

Contact : lucienicolouette@gmail.com

Esteban NOMINE

À lire aussi >>

HANDISPORT : Grands sourires à la JASH




  • Laisser un commentaire