HUMEUR : Et si c’était Lance Arsmtrong la vedette du Tour des Flandres ?

0
101
MURET, FRANCE - 16 JUILLET - Lance Armstrong

C’est l’Equipe Magazine qui, la semaine dernière, a lancé une sorte de pavé dans la mare. En ce sens que le Tour des Flandres qui se dispute dimanche prochain, aura un invité de marque : Lance Armstrong.

Un retour qui ne fait pas l’unanimité

Oui, vous avez bien lu. Lance Armstrong, le pestiféré du vélo, vainqueur à sept reprises du Tour de France mais à qui on a enlevé ses victoires. Un Lance Armstrong suspendu à vie mais toujours présent dans le milieu. C’est ainsi que dimanche, l’Américain a été invité par le directeur de la course Wouter Vandenhaute. L’avant-veille de la course des professionnels, il va même effectuer les 75 derniers kilomètres du Tour des Flandres et ce en compagnie d’invités triés sur le volet puisqu’ils auront du débourser la somme de 300 euros pour avoir le droit de pédaler aux côtés de celui qui demeure un champion très courtisé.

Le retour en Europe de Lance Armstrong ne fait évidemment pas que des heureux et par exemple, le nouveau président de l’UCI, David Lappartient, a décidé de ne pas se rendre dimanche en Belgique. Il ne voulait pas qu’Armstrong soit invité mais les organisateurs du Tour des Flandres ont décidé le contraire. Cette déclaration de Lappartient n’a pas laissé insensible Lance Armstrong. L’Américain répond du tac au tac et ne mâche pas ses mots. « Quand M. Lappatient était président de la Fédération Française de cyclisme, il n’avait jamais interdit à Richard Virenque et Laurent Jalabert d’être sur le Tour de France. Le Tour de France a longtemps vécu avec Lance Armstrong et la popularité de l’un rejaillissait sur l’autre ». Et ma foi, l’Américain n’a pas tort.

La parole de Lance Armstrong pèse toujours très lourd et ses déclarations sont toujours très attendues. Evidemment, dimanche, nous allons suivre Arnaud Demare qui affectionne les épreuves flandriennes et il l’a prouvé dimanche dans Gand-Wevelghem où il a pris la troisième place, devancé par le champion du monde Peter Sagan. Ce dernier avait raté le coche huit jours auparavant dans Milan-San Remo. Il a donc voulu remettre les pendules à l’heure. Arnaud Demare devrait évidemment se retrouver aux avant-postes. Il est à l’aise sur les pavés et son début de saison est excellent.

Enfin, que se passe-t-il dans notre région? L’activité cycliste est quasiment nulle. Elle est loin cette période qui voyait au mois de mars, plus d’une centaine de concurrents au départ des courses. Aujourd’hui, il n’y a plus de courses et le cyclisme traverse une grave crise. S’en remettra-t-il ? L’avenir nous le dira.

Lionel HERBET

Crédits photo : PanoramiC




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.