Evidemment satisfait de la qualification en finale de son équipe, Fabrice Lhenry n’était toutefois pas ravi de la qualité du jeu proposé par ses joueurs. Il se réjouissait également de revoir Amiens sur le devant de la scène.

Une série serrée jusqu’au bout

« Je suis très heureux du résultat. Ca a encore été un match très serré et très compliqué. Amiens est mieux entré dans le match que nous. Ils avaient beaucoup plus d’intensité et ils ont réussi à marquer sur leur premier powerplay. Il y a eu une bonne réaction dans le deuxième tiers où on a réussi à marquer deux buts en powerplay, ce qui n’était pas arrivé pendant la série. On les a gardé pour le bon moment. Au troisième tiers, on a plus défendu, on a moins crée offensivement. Ils ont réussi à marquer assez tôt dans ce tiers et ça a été tendu jusqu’au bout.

Il n’y a pas eu de panique. On a joué un peu comme eux, en sortant le palet par les vitres. On a plus essayé de remettre le palet en zone neutre que de ressortir proprement. C’est vrai qu’il y a des moments où il faut savoir faire ça, mais il faut s’attendre à ce que ça revienne plus vite dans notre zone aussi. Je trouve que ce soir il n’y a pas eu la manière. On a été dominé dans le premier tiers, sur le troisième on a plus défendu également. Il n’y a que le deuxième tiers où il y a eu plus d’actions, où l’on a eu la possession du palet. Il y a des matches comme ça, il ne faut pas que la manière, le résultat compte plus, c’était le cas ce soir.

J’ai félicité les deux coaches d’Amiens parce qu’ils ont fait une belle série. Ca fait plaisir de revoir Amiens à ce niveau-là. Quand on voit une patinoire avec une ambiance comme ça et une équipe performante, je pense que ça fait longtemps qu’ils méritaient ça, de revenir jouer les playoffs comme ça. Ils nous ont vraiment donné du fil à retordre. Henri-Corentin Buysse a fait une série remarquable. Même quand on a réussi à prendre un peu l’avantage sur eux dans le jeu, où l’on arrivait à trouver des décalages, il était toujours là. C’est un club qui se restructure, qui progresse d’années en années et cette année, on a joué plusieurs fois contre eux, et tous les matche ont été disputés.

Je suis vraiment content pour les deux gardiens. Performer c’est bien, mais être présent tous les matches c’est incroyable. Il n’y a pas un gardien qui a craqué sur un match. Ils ont été tous les deux incroyables toute cette série. C’est vraiment à souligner. »

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Crédits Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE – Mario Richer : « On a pu atteindre la demi-finale, c’est une véritable fierté »




  • Laisser un commentaire