Déçu de la prestation de ses joueurs, Fabrice Lhenry ne se voulait toutefois pas défaitiste à l’issue de ce troisième match et se concentre désormais sur une quatrième rencontre qui pourrait être décisive pour l’avenir de son équipe.

Le powerplay fait la différence

« Je pense que c’est notre moins bon match de la série. On ne s’est pas créé beaucoup d’occasions et quand on en a eu, on n’a pas été décisifs comme on aurait dû. Je suis assez déçu de la prestation ce soir (ndlr, hier soir), mais on a quand même réussi à aller jusqu’aux penalties et j’espérais un petit hold-up à la fin. On a été beaucoup plus pénalisés qu’eux, et ça nous a fait dépenser énormément d’énergie. Il y a eu énormément de déchets, notamment dans la qualité des passes et c’est ce qui a peut-être fait la différence.

Autant au premier match je pensais que l’on pouvait repasser devant, autant sur ce match on avait vraiment du mal à aller à leur cage. Quand on était dans leur zone, on n’a pas su conserver le palet suffisamment longtemps pour créer des décalages. On n’a pas joué assez rapide, pas assez bougé le palet. L’effort était là mais on n’a pas retrouvé notre jeu collectif habituel.

On prend deux pénalités d’entrée, c’était difficile de rentrer plus mal dans le match et les cinq premières minutes ont été logiquement compliquées. Là où on rate le coche, c’est sur un cinq contre trois pendant 1’50 où l’on touche le poteau et l’on se créé une autre bonne occasion, mais on n’en a eu que deux. Eux ont eu un cinq contre trois, et ils ont réussi à convertir sur cette occasion-là. On sait qu’en playoffs, ce sont tous ces petits détails qui vont faire la différence.

Il va falloir mieux rentrer dans ce match 4. Autant dans le deuxième on a joué plus physique, autant sur ce troisième, on était en retard et on leur a donné trop de temps pour s’organiser. Il faut penser au prochain match, ce qui est fait est fait. On a toujours trois victoires à aller chercher, on a grillé déjà deux jokers, mais le plus important ce n’est pas ce qu’il vient de se passer, c’est comment on peut récupérer pour être prêts.

On aurait préféré être un match devant, mais on est un match derrière. On l’a déjà été, on a bien rebondi. On sait qu’il va falloir aller chercher le prochain, ce match sera déterminant et important. Ce serait bien d’en remporter ici avant de repartir chez nous ».

Propos recueillis par Adrien ROCHER

Crédits Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE – Anthony Mortas : « On est vraiment très fiers d’eux »




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.