HOCKEY-SUR-GLACE – Anthony Mortas : « Cela fait des années que l’on végète…»

0
220

Qualifiés pour les demi-finales de Ligue Magnus, sept ans après leur dernière apparition à ce stade de la compétition déjà contre Rouen, les Gothiques ont idéalement lancé leur série en récupérant l’avantage de la glace au bénéfice de leur succès à l’Ile-Lacroix (0-1), vendredi dernier. A la veille du premier match disputé au Coliseum, ce mardi, Anthony Mortas était l’invité de la Tribune sur France Bleu Picardie.

Une solidité défensive à tout épreuve

Battu à cinq reprises durant la saison régulière, championnat et Coupe de France compris, Amiens a réussi le demi-exploit d’aller vaincre Rouen dans sa patinoire en ouverture de la série. Alors que la série paraissait acquise aux Normands, les Picards ont plus que jamais un coup à jouer. « C’est comme au tour précédent contre Lyon. On se devait de gagner quatre fois contre Lyon, on l’a fait alors que ce n’était pas simple, rappelle Mortas. On est dans la même configuration, Amiens et Rouen sont deux équipes proches l’une de l’autre. » Pourtant, Amiens avait accumulé un sérieux retard sur son rival de toujours, ces dernières années. « Oui mais on a bâti une équipe de joueurs très travailleurs. On a peut-être un peu moins de talents mais ils ont prouvé sur les deux derniers matches que l’on travaillait peut-être un peu plus qu’eux », se réjouit l’ancien international français.

Une progression matérialisée par une solidité prestation défensive, avec seulement deux buts encaissés sur les deux premières rencontres disputées à l’Ile-Lacroix. « Ça c’est une surprise, reconnaît Anthony Mortas. On a vraiment serré la défense et notre gardien (ndlr : Henri-Corentin Buysse) fait de grosses performances. Cela nous aide vraiment beaucoup. Il a fait des miracles sur le premier match. » Notamment dans le troisième tiers à sens unique dans le match 1 où le gardien Gothique a repoussé une dizaine de tentatives adverses. Reste qu’Amiens n’a pas encaissé de but sur cinq des six tiers-temps disputés contre les Dragons depuis le début de la série. Une solidité qui permet d’entrevoir une potentielle qualification pour la finale du championnat, quatorze ans après le dernier titre des Gothiques.

Améliorer les unités spéciales

Pourtant, Amiens n’abordait pas la saison dans la peau d’un candidat crédible au titre mais tout au plus dans celle d’un potentiel outsider capable de venir troubler l’ordre établi en play-offs. « On a travaillé toute la saison pour être prêts en play-offs. Quarante matches de saison régulière, cela peut apparaître long mais on avait pas mal de nouveaux joueurs, il fallait donc prendre le temps de mettre un système en place. Pour le moment, ça fonctionne », apprécie l’entraîneur adjoint des Gothiques. Un an après une piteuse élimination au premier tour, Amiens a donc la possibilité de faire tomber l’ogre rouennais. « Rouen reste une équipe qui a l’habitude des play-offs, l’habitude de gagner des titres. Il n’y a qu’un partout, la finale est encore très loin », tempère Mortas.

Alors comment faire basculer définitivement cette demi-finale du bon côté ? « On a travaillé sur la vidéo afin d’identifier leurs failles. De notre côté, on sait que notre supériorité numérique ne fonctionne pas très bien, énumère l’ancien attaquant amiénois. On a donc travaillé cet aspect pour marquer dans ce genre de situation. » Et ainsi répondre aux attentes d’un public amiénois sevré d’émotions positives depuis plus de dix ans. « Le public attend cela (ndlr : un titre) depuis très longtemps et ils ont plutôt raison de l’attendre, avoue Mortas. Cela fait des années que l’on végète à la septième ou à la huitième place, c’est un peu dommage pour un club comme Amiens. » Cette demi-finale contre Rouen est donc la meilleure des opportunités pour sortir de cette morosité ambiante et ainsi renouer avec les heures de gloire du hockey amiénois.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr 

Réécouter l’intégralité de l’émission

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : « Être concentrés du début à la fin »




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.