Victime d’une commotion cérébrale, samedi dernier, lors du match Dijon-Amiens, Prince Gouano doit observer une période de repos – malgré des examens rassurants – et devrait donc être ménagé pour la réception de Troyes, ce samedi.

Des nouvelles rassurantes

Sorti à la vingt-neuvième minute de la rencontre Dijon-Amiens, suite à un choc tête contre tête avec l’attaquant Julio Tavares, Prince Gouano avait été évacué sur une civière du stade Gaston-Gérard avant d’être placé en observation au CHU de la préfecture de la Côte-d’Or dans la nuit de samedi à dimanche, en raison d’une commission cérébrale consécutive à ce fait de jeu. Pris de vomissements et de vertiges, Prince Gouano n’avait alors été autorisé à quitter l’hôpital dijonnais que dans la journée de dimanche et surtout avec l’obligation de suivre un protocole strict avant d’être à nouveau autoriser à la pratique sportive de haut-niveau.

Celui-ci oblige toute victime de commotion cérébrale à prendre rendez-vous chez un neurologue afin de statuer sur les conséquences du choc et ainsi déterminer la période d’indisponibilité. Et bien que les nouvelles soient plutôt rassurantes, Prince Gouano devra tout de même être mis au repos quelques jours. En conséquence, il apparaît plus qu’improbable de le voir figurer dans le groupe amiénois pour la réception de Troyes, samedi. En ce sens, la trêve internationale (ndlr : du 19 au 29 février) arrive au meilleur des moments dans l’optique de retrouver la clé de voûte de la défense picarde en pleine possession de ses moyens.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : Prince Gouano va mieux




  • Laisser un commentaire