On le sait depuis plusieurs mois et la situation ne fait que s’aggraver : les relations entre Nordistes et Picards sont exécrables. La prochaine assemblée générale constitutive du mouvement olympique des Hauts-de-France nous promet une belle bagarre. En tant que Picards, nous souhaitons évidemment le succès de Claude Fauquet, figure incontournable du sport régional.

Une réunion au forceps

Ceux qui en haut lieu ont voulu la fusion Nord-Pas-de Calais-Picardie, pour qu’elle devienne la grande région des Hauts-de-France, se sont mis le doigt dans l’œil. Ils ont oublié que nos amis nordistes nous acceptaient volontiers quand nous étions dans deux régions différentes. Vouloir réunir ces « frères ennemis » relève d’un rêve quasi insurmontable. Pourtant, les Picards ont tout fait pour que l’entente cordiale règne.

Du moins pour ce qui concerne le sport. Des exemples, nous en avons des croustillants avec le football, le cyclisme, la boxe, l’aviron. En boxe par exemple, trois hommes de qualité viennent d’intégrer la commission sportive professionnelle : MM. Vitu père, Cordier et Fouache. Un beau trio même si on peut regretter l’absence d’un Boggia qui, ne l’oublions pas, fait du très bon travail à Pont Sainte-Maxence et ce, depuis maintenant un quart de siècle.

Les départements Picards plus soudés que jamais

 Il faut sortir de l’impasse

Malheureusement, tout n’est pas aussi rose. Voilà que samedi dernier, dans le cadre de l’assemblée générale départementale des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif, le sujet est revenu et a été évoqué. Pas seulement par Dominique Renaud, le Président samarien, mais aussi par ses collègues de l’Oise et de l’Aisne. Dominique Renaud emploie des mots disons feutrés pour évoquer ce problème des mauvaises relations entre Nordistes et Picards. « Il y a une situation conflictuelle. Il faut trouver une solution à cette maladresse et du reste une réunion est prévue ici même à Amiens, entre les cinq départements des Hauts-de-France. Il faut sortir de l’impasse« .

Le représentant de l’Aisne est même allé plus loin et a carrément déclaré « qu’il y avait une sorte de mépris des Nordistes pour les Picards« . Au fait quelle a été la maladresse dont a parlé Dominique Renaud ? Tout simplement qu’un élu nordiste s’est arrogé le droit de revendiquer les pouvoirs et il aura fallu un an pour que le Président de la Fédération Française des Médaillés de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif,  n’intervienne et déclare nulle la décision prise « par quelques individus indignes de représenter notre mouvement« .

Ce mépris des Nordistes envers les Picards a fait en sorte de renforcer la cohésion entre les représentants de la Somme, de l’Aisne et de l’Oise. D’où cette conclusion: « Demain, nous serons toujours Picards ». Et fiers d’être Picards.

Lionel HERBET

Crédit photo : Marie Brunel

À lire aussi >>

HUMEUR : Les deux Corées donnent l’exemple aux Hauts-de-France !




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.