BOXE : Vitu, Achour, Duhaupas… La boxe picarde se porte très bien

0
91
Crédit photo : Roland Sauval - GazetteSports

On a beau dire ce qu’on veut. Quand on parle boxe, on n’évoque pas le nom des Hauts-de-France mais plutôt la Picardie. Nos boxeurs auxquels nous ajouterons les professeurs, éducateurs et dirigeants, font honneur à notre région nous l’avons vu, ou le verrons prochainement.

Johann Duhaupas, la force de l’âge

Nous avons notre poids lourd Johann Duhaupas qui va commencer sa préparation avant d’aller aux États-Unis, disputer peut-être le combat le plus important de sa carrière. L’Abbevillois file doucement vers ses 37 ans mais en boxe et surtout chez les poids lourds, l’âge est synonyme d’expérience.

Il est en effet fréquent que des boxeurs poids lourds soient toujours en activité alors qu’ils approchent la quarantaine. Jadis, un Archie Moore qui fut champion du monde des mi-lourds était toujours en activité à 50 ans. Aujourd’hui, un champion peut obtenir de bons résultats et l’exemple du champion de tennis, Roger Federer, est là pour en témoigner. Le Suisse est désormais le plus âgé des joueurs qui ont été classés numéro 1. Duhaupas a donc encore de belles années devant lui.

Karim Achour, champion international

N’oublions pas le champion de France Karim Achour, une fois de plus vainqueur d’un combat au cours duquel il a affiché son habituelle combativité. À Limoges, il a gagné la ceinture WBC international et Francophone. Son adversaire le Burkinabe Patrice Sou Toké a eu le mérite d’aller au bout du combat. Achour a donc accumulé les rounds, ce qui n’est jamais inutile.

Cedric Vitu fera-t-il tombé Castano ?

Maintenant, abordons ce boxeur exemplaire, Cedric Vitu, dont le professeur n’est autre que son père. Vitu est aux portes d’un grand titre. En l’occurrence celui des super mi-moyens WBA. Le 19 mars, quasiment chez lui, à Boulogne-Billancourt, Cedric Vitu va affronter l’Argentin Brian Castano qui détient le titre mais est surtout invaincu. Rappelons quand même que la WBA est une grande Fédération mondiale et qu’à ce niveau, il ne peut y avoir d’adversaire facile. Vitu va donc affronter un grand champion.

Enfin, comment ne pas souligner la vitalité de la Picardie et du président fédéral André Martin. Sans oublier évidemment Pascal Cordier. Samedi prochain 24 février, Saint-Quentin sera le cadre des finales des Championnats de France amateurs Élite Hommes et Dames. Le moment d’aller à la découverte des futurs champions.

Lionel HERBET

Crédit photo : Roland Sauval – GazetteSports

À lire aussi >>

HUMEUR : Boxe et cyclisme, les Picards ne comptent pas




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.