HISTOIRE : 29 mars 1991, Duprez, Grenon et Fouache s’imposent à la Veillère

0
124
Crédit photo : Leandre Leber - GazetteSports

Chaque semaine, nous reviendrons sur un évènement sportif qui s’est déroulé à Amiens ou sa proche banlieue.

C’était voici un quart de siècle et la boxe vivait de bons moments à Amiens. Rappelons nous le dernier jour de décembre 1989, Antoine Fernandez était devenu champion d’Europe des poids welters au cirque d’Amiens, en battant l’Italien Nico La Rocca. Moins d’un an et demi plus tard, ce sont trois jeunes Amiénois qui vont boxer le même soir dans la salle de la Veillère. Et cette soirée les verra l’emporter de fort belle manière.

Duprez le puncheur

Le combat vedette était disputé par Olivier Duprez qui se mesurait au Nordiste Djaraoui, ancien champion d’Algérie, de sept ans l’aîné du jeune Amiénois. Olivier Duprez était un puncheur et ce soir là, il le démontrait amplement puisqu’il l’emportait avant la limite, en trois reprises.

Il faisait ainsi oublier sa défaite en championnat de France contre le Corse Fico. Pour s’être montré trop confiant, il avait été surpris et mis K-O. Le stage qu’il venait d’effectuer en Équipe de France lui avait fait beaucoup de bien.

Grenon et Fouache très solides

Frédéric Grenon qui restait sur deux échecs, contre Herouard et Marquez, se mesurait au Rémois Jérôme Vilmain. Pourtant, au cours de la première reprise, Grenon se retrouvait au tapis mais contrairement aux précédents combats, il fit preuve d’un mental à toute épreuve. Cela lui permit de renverser la situation et de s’imposer aux points, au terme de ce combat de huit reprises.

Enfin, Jérôme Fouache devait se montrer expéditif puisqu’il l’emportait face au boxeur de Château Thierry Imed Mekni. Ce dernier était écœuré face à Fouache qui le saoulait de coups et, au cours du premier round, il regagnait son coin. Pour Jérôme Fouache, c’était une belle revanche car il avait été battu, lors d’un précédent combat, par le même adversaire à Laon.

Les beaux jours de la boxe amiénoise

Ce soir là, la boxe semblait partie sur de bons rails à Amiens. C’était encore la période où deux clubs existaient dans la capitale picarde avec deux entraîneurs, Jean Ramon et Robert Bavent, dont on se souvient qu’ils avaient été pros dans les années 60.

Le même week-end, un jeune pugiliste de Candas, près de Doullens, David Tierno, devenait champion de France junior dans la catégorie des supers mi-moyens. Cette finale du championnat de France se déroulait à Boulogne-sur-Mer. Licencié au club de Frévent, entraîné par Claude Philippot, David Tierno avait battu Emmanuel Mahieux de Saint Pol. À ce moment, on était confiant pour la suite de la carrière de David Tierno.

Lionel HERBET

Crédit photo : Leandre Leber – GazetteSports

À lire aussi >>

OMNISPORT : Les Médaillés sportifs fidèles à l’engagement citoyen




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.