La semaine dernière l’AMVB jouait son dernier match en première phase. Malgré une bataille acharnée, les Aigles se sont inclinés au tie-break (2-3) contre Halluin. Déjà qualifiés en play-off depuis la semaine précédente, les hommes d’Ali Nouaour auraient cela dit bien aimé remporter ce derby des Hauts-de-France. Halluin étant aussi qualifié en play-off, il reste cela dit une chance aux Picards de les affronter une toute dernière fois, cette saison. En coupe de France, ce dimanche.

Un planning musclé mais engageant

Quatre équipes se retrouveront ce week-end à Conflans (Île-de-France) pour jouer les quarts et les demi-finales de coupe de France amateur. Samedi auront lieu les quarts avec deux matches : Amiens/Bellaing à 18h et Conflans/Halluin à 20h. Les deux perdants s’affronteront le lendemain, dimanche, à 11h et les gagnants à 14h.

Amiens et Bellaing se connaissent déjà bien pour avoir jouer deux fois l’un contre l’autre en deux mois de temps. Les deux fois, c’est l’AMVB qui l’a emporté. La première fois 3 à 1 et la seconde au tie-break (2-3). Mais on sait bien que la coupe fausse tous les pronostics. « Je ne sais pas comment Bellaing va la jouer, admet Ali Nouaour : à fond ou avec le frein à main parce qu’ils auront besoin de plus se concentrer sur leurs play-downs« . En effet, l’équipe bellaingeoise n’a pas eu la même chance qu’Amiens et terminera sa saison en play-down. Va-t-elle ainsi tout donner en coupe ou se réserver pour assurer le maintien ?

En cas de victoire contre Bellaing mais d’échec en demi-finale, les Aigles auront malgré tout la consolation d’être qualifiés pour la coupe de France professionnelle, l’année prochaine. « Ça ferait un match soit contre une Ligue A soit contre une Ligue B en finale à Amiens. Ça serait plutôt intéressant pour nous ». Mais en cas de défaite contre Bellaing, jouer la 3ème et la 4ème place demeure crucial. Dans le cas où les deux demi-finalistes montent cette saison en Ligue B, ils participeraient d’ores et déjà à la coupe de France professionnelle. « Chaque match, on les joue pour les gagner, » tranche Ali Nouaour.

À eux d’écrire l’histoire du club et la leur

Mercredi soir, les volleyeurs amiénois ont reçu leurs confrères de Saint-Quentin (Ligue B, contre qu’ils avaient gagné par deux fois en préparation) pour un match amical. Même s’ils ont perdu 4 à 0, l’expérience reste prolifique. « Ça nous a permis de faire plein de choses, faire jouer certains joueurs. C’était serré mais en fin de set, on craquait ». En parlant de grosse pointure, Conflans n’est pas à sous-estimer. Même si l’équipe est en Nationale 2, elle a remporté ses 14 matches et demeure invaincue, cette saison. « C’est à eux (les joueurs de l’AMVB) d’écrire l’histoire du club et la leur, lance le coach des Aigles. L’année dernière, on s’était arrêté au quart, au même endroit, à la même date. On est en terrain connu, on sait où l’on va. On a joué en match amical contre Conflans, et Halluin et Bellaing qu’on a joué deux fois chacun« .

Tristan Sapet et un membre de l’équipe réserve se joindront sûrement à l’équipe, privée de Peter Krizanovic.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

AMIENS MVB – VC Bellaing

Samedi 10 février, 18h, gymnase Pierre Beregovoy, Conflans

Arbitres : Virginie ROGER DELDIQUE, Joël HOUNNOUKPE

Amiens MVB :  Quadrone, Mbutngam, Al Jaf, Ndaki Mboulet, Hachemi, Carrat, Sali Hilé, Mocanu, Gendron, Lemere, Valdenaire

Entraîneur : Ali Nouaour

À lire aussi >>

VOLLEY-BALL : L’Amiens MVB part avec quatre points en play-off




  • Laisser un commentaire