Logiquement battu par Saint-Etienne, au terme d’un match où le promu n’a jamais affiché un visage conquérant, Amiens envoie actuellement de multiples signaux négatifs. S’il ne faisait guère de doute que le maintien serait difficile à obtenir, celui-ci pourrait rapidement devenir inaccessible si l’état d’esprit demeure identique à celui affiché lors des deux deniers matches.

Un état d’esprit défaillant

Défait à Angers (1-0) puis par Saint-Etienne (0-2), Amiens vient de vivre une semaine noire, avec en point d’orgue le recrutement raté d’Olarenwaju Kayode dans les ultimes heures du mercato. Annoncé comme déterminant dans la course au maintien, le mois de février démarre donc de la plus mauvaise des manières pour une équipe amiénoise désormais à égalité de points avec le premier relégable. Le danger est plus que jamais d’actualité. « On savait que Saint-Etienne était une belle équipe. Contre Lyon, on avait également eu affaire à un bel adversaire mais, ce jour-là, on avait su les gêner. Ce soir (ndlr : samedi), on n’a pas fait ce qu’il fallait pour les bousculer et pour espérer un tout autre résultat, regrette Régis Gurtner. Maintenant, il faut se remettre dans le bon état d’esprit afin de grappiller les points qui nous manquent pour le maintien. »

Un état d’esprit qui fait clairement défaut depuis deux matches, au point même d’exaspérer l’habituel placide Christophe Pelissier : « Il n’y a pas eu de performance de notre part, c’est donc difficile d’être satisfait. On a vu une belle équipe de Saint-Etienne mais elle a été favorisée par notre faible niveau. Dans la détermination et l’état d’esprit, d’autant plus quand on est Amiens et que l’on joue le maintien, on doit afficher bien plus de mordant et d’allant que ce que l’on a montré. Je suis très agacé parce que notre prestation est inquiétante dans l’état d’esprit. On a totalement raté notre match. » Et bien que la différence ait été faite après l’heure de jeu, Amiens avait déjà montré un visage préoccupant au cours d’une première période à sens unique.

Un sursaut est nécessaire

Incapable de mettre le pied sur le ballon, les Picards étaient alors gagnés par une forme de nervosité témoignant de leur impuissance face à la maîtrise collective stéphanoise. « Le match était assez fermé en première période, même si c’est vrai qu’ils ont eu la meilleure occasion avec Beric, concède le gardien de l’ASC. En deuxième mi-temps, on avait à cœur de revenir avec l’envie de faire mieux dans le jeu et les intentions. Malheureusement, nous n’avons pas réussi à le faire. » Et pour cause, Saint-Etienne se procurait davantage d’occasions franches jusqu’à obtenir l’ouverture du score par l’intermédiaire de Debuchy, peu après l’heure de jeu. Si cette victoire de Saint-Etienne est loin d’être une gageure au regard des forces présences, Amiens n’a pas abordé la rencontre avec la mentalité adéquate pour maximiser ses chances de bons résultats.

« Il a manqué beaucoup de choses, ce soir, et ce n’est pas comme si nous avions fait un bon match à Angers », reconnaît, le toujours très lucide, Guessouma Fofana. Reste à savoir comment Amiens va réagir après ces deux contre-performances en l’espace d’une semaine. « On n’est pas abattu mais forcément déçu par notre prestation et le résultat. Toutefois, il faut tâcher de rester positif car il reste quatorze matches et de nombreux points à prendre. Il ne faut pas se lamenter à chaque fois que l’on perd un match, averti Régis Gurtner. On est tous dans le même bateau, des dirigeants jusqu’aux joueurs, on sait tous d’où l’on vient. On savait que ce serait compliqué, maintenant il ne faut rien lâcher jusqu’à la fin de saison. Il faut se battre, se montrer solide et se mettre dans le crâne que l’on n’aura peut-être qu’une seule occasion pour faire tourner les matches de notre côté. »

C’est tout le mal que l’on peut souhaiter à des joueurs qui traversent actuellement une forte zone de turbulences. En attendant de connaître la teneur de leur atterrissage, il ne tient qu’à eux de reprendre le contrôle de leur destin afin de rallier la destination tant espérée depuis le début de saison.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL – Guessouma Fofana : « Pas assez régulier pour prétendre à quoi que ce soit »




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.