Impliqués défensivement malgré l’absence de leur capitaine, les joueurs de l’ESC Longueau ont réussi à prendre le meilleur sur Bihorel, un adversaire de qualité.

Assim-Gouala en leaders

Cédrick et Branly ont réussi à prendre la responsabilité de l’organisation que prend d’habitude Henri

Cette rencontre face à Bihorel avait tout du match piège. Des Normands qui restaient sur six victoires d’affilée, et un Longueau privé de son meneur et capitaine Henri Kahudi, et, sur le papier, la rencontre semblait plus qu’équilibré. Toutefois, les Longacoissiens ont parfaitement géré l’absence de leur joueur « phare », avec notamment un Branly Assim très bon dans la gestion du match.

« En attaque, Branly a bien assuré l’intérim, il a bien organisé le jeu, notait Liam Michel. Cédrick (Gouala) et Branly ont été très leaders sur ce match, c’était très important. Ils ont réussi à prendre la responsabilité de l’organisation que prend d’habitude Henri ». Une satisfaction face à un adversaire compliqué. « C’était un bel adversaire, ajoute le coach. Ils restaient sur six victoires, et ont quelques très bons joueurs comme Duthil, Bourel ou Arlin qui ont vraiment fait une belle partie ».

Manque d’adresse

Néanmoins, la « Green Team » n’a jamais su tuer le match quand l’occasion se présentait. « On n’a pas arrêté de prendre dix ou douze points d’avance, mais on les laissait revenir à chaque fois, regrettait Michel. On n’a pas été concentrés sur le repli défensif. Le reproche que j’ai à faire c’est que l’on marque des paniers, et on se retrouvait en infériorité sur la défense qui suivait. Ils sont revenus dans le match parce que l’on a pas sur le corriger ».

Les Normands ont également pu compter sur la défaillance picarde au tir pour revenir dans le match. « On fait 5/28 à trois points alors que l’on s’est créés des tirs ouverts. C’est un peu revenu sur la fin, ça fait du bien, mais ce n’est pas un bon bilan. On n’a pas assez insisté sur notre relation intérieure alors que Salmane a fait un gros travail et a été très précieux des deux côtés du terrain ».

Mais le technicien Samarien de conclure sur une note positive. « C’était un match compliqué, mais avec beaucoup de choses positives ! » Du positif qu’il faudra réitérer la semaine prochaine sur le parquet Rouennais.

Adrien ROCHER

Photo d’archives : Léandre Leber – Gazette Sports

ESCLAMSBB – GCO BIHOREL : 81-72 (22-17, 24-21, 16-17, 19-17)

Longueau : Digbeu, Kangaba (15 points), Gomis, Gouala (8), Dicko (21), Assim (7), Odouala (19), Fortier (12), Gmar (3).

Bihorel : Duthil (17 points), Lefèvre, Bourel (22), Servin (6), Arlin (13), Thenard (3), Damango, N’Gombo (5), Legland (6), Zaid.




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.