Toujours sans Deliac en tant que remplaçant de Buysse, mais avec Laakkonen de retour et un maillot vert évènementiel, les Gothiques ont signé un succès plein d’abnégation.

Du jeu, des buts

Mieux entrés dans le match, les récents finalistes de la coupe de France mettaient à contribution Buysse sur des tirs sans réel danger. Mais les Amiénois étaient les premiers à frapper. En supériorité, Laakkonen mettait le palet à la cage, et Romand, au rebond, battait Lerg (1-0, 4’35). Amiens défendait fort et tentait de procéder par contre. Laakkonen et Kuralt partaient en échappée mais le Slovène tergiversait et manquait le cadre (10′).

A peine le temps de souffler que Halley déshabillait Lerg, mettait le palet devant le but mais ne trouvait qu’un Gapençais sur la trajectoire (10’30). Les deux équipes, très similaires en terme de jeu, finissaient par être à niveau au score. Sur une grosse bataille devant le but Amiénois, Thillet prenait le rebond et battait Buysse (1-1, 14’11). Une égalisation plutôt logique, même si Gap ne se procurait pas d’occasion malgré son contrôle du jeu.

Laakkonen, une présence qui fait la différence

Véritable duel de chiffonniers, le deuxième tiers mettait du temps à démarrer. Amiens se procurait une opportunité sur un palet mis devant le but par Favarin, mais sans succès pour les Gothiques (28′). La période se débridait sur une la fin, Campbell armait un gros lancer frappé en supériorité qui ne trouvait pas le cadre (33′), avant que Karmeniemi ne voit sa tentative être repoussée par Lerg (38′).

Les Picards reprenaient petit à petit le contrôle du match, et, sur une grosse situation devant le but, voyaient Laakkonen signer son retour par un but (2-1, 37’41). Malgré les contestations Gapençaises, le but était bien validé et Amiens reprenait son avance d’un but. Un avantage presque doublé une minute plus tard lorsque la reprise de Giroux frôlait le cadre de Lerg (38’30).

Smach offre la victoire

Les joueurs de Mario Richer reprenaient leur pression au retour des vestiaires. West voyait son revers passer juste à côté avant que les reprises de Giroux (48’30) et Karmeniemi (49′), en supériorité, ne soient repoussés difficilement par Lerg. Mais le manque de réalisme finissait par coûter cher aux Amiénois, Scheid partait en échappée dans la défense et battait Buysse (2-2, 50’45).

Touchés mais pas abattus, les Samariens repartaient de l’avant et se montraient proches de reprendre les devants lorsque Romand touchait le poteau de Lerg (52′). Ce n’était que partie remise, trois minutes plus tard, Romand trouvait Smach, qui, proche du but, battait Lerg (3-2, 55’01). Malgré une intense pression des Rapaces dans la dernière minute, Amiens tenait bon, obtenait trois points précieux et récupérait la troisième place !

Adrien ROCHER

Crédits Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

AMIENS – GAP : 3-2 (1-1, 1-0, 1-1)

Le Coliséum, Amiens

Arbitres : MM. Boureau et Hauchart

BUTS : 1-0, Romand (SN, assisté de Laakkonen et Smach), à 4’35 ; 1-1, Thillet (assisté de McCormack et Gutierrez), à 14’11 ; 2-1, Laakkonen (assisté de Trabucco et Favarin), 37’41 ; 2-2, Scheid (assisté de Lewis et Linsmayer), à 50’45 ; 3-2, Smach (assisté de Romand et Giroux), à 55’01.

AMIENS : Buysse et Samson (gardiens) ; Narbonne (C), Smach, Prissaint, Karmeniemi, Favarin, Guillemain ; Romand, Halley, Giroux, Kuralt, Laakkonen, Trabucco, Matima, West (A), Da Costa, Bault, Marcos (A), Coulaud. Entraîneur : Mario Richer.

GAP : Lerg et Bertrand (gardiens) ; Arnaud Faure, Crinon, McCormack, Campbell, Raphaël Faure, Raux ; Colomban, McDonald, Serer, Ritt, Lacheny, Tringale, Scheid, Linsmayer, Di Dio Balsamo, Thillet, Lewis, Puhakka, Gutierrez. Entraîneur : Luciano Basile.




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.