FLOORBALL : Un Hoplite en Bleu

0
119

À l’aube d’une nouvelle campagne pour l’équipe de France masculine, l’amiénois Thomas Postel fait son apparition au sein de l’effectif tricolore. Premier Hoplite sélectionné pour représenter son pays chez les hommes, il vivra à partir de demain sa première expérience internationale avec les qualifications aux championnats du monde. L’occasion de voir avec lui la façon dont il aborde ce grand rendez-vous.

Arrivé au club en 2009 à l’âge de 15 ans, c’est par le biais de sa famille que tout a commencé. « C’est mon frère qui a découvert cette discipline en cherchant un sport qui se rapprochait du hockey. J’ai tout de suite accroché. A l’époque, il n’y avait pas de championnat jeune, seulement 2 divisions seniors, et comme je n’avais pas encore l’âge légal pour y participer, j’ai du prendre mon mal en patience pendant une saison avant de débuter le championnat lors de la saison 2010-2011. »

Après 10 saisons passées à évoluer dans le championnat de France, l’amiénois pure souche et formé au club est actuellement le meilleur pointeur de l’histoire de l’association avec plus de 80 points. Élément clé de l’effectif élite, il intègre une formation tricolore où règne la concurrence, notamment au poste de centre auquel il évolue.

« C’est un poste spécifique qui nécessite un certain bagage technique, mais aussi une bonne connaissance tactique. C’est le centre qui crée le lien entre la défense et l’attaque, il régule le jeu de son équipe et doit être concerné autant par les phases offensives que défensives. C’est un poste très pourvu en équipe de France avec notamment des joueurs d’expériences qui maitrisent parfaitement leur sujet, et des jeunes joueurs talentueux qui apportent une vraie plus-value technique. Je n’ai pas encore trop eu l’occasion de jouer à ce poste avec l’équipe de France. »

Une équipe de France dirigée par Michel Muller qui s’envolera pour Nitra (Slovaquie) avec un effectif de vingt joueurs. Il faudra donc montrer l’étendue de ses capacités sur des matchs à enjeu. C’est d’ailleurs comme ça qu’il a réussi à se frayer un chemin parmi les vingt-six prétendants du dernier rassemblement.

« Avant l’échéance qui nous attend à la fin du mois, j’ai participé à 2 stages de préparation. Tout d’abord à Malaga, début septembre, où j’ai porté pour la première fois le maillot tricolore. Puis, un deuxième regroupement à Amiens au mois de Novembre, où j’ai eu la chance de jouer un match « à la maison ». Je suis un des derniers à avoir intégré l’effectif, l’idée c’était de prendre un maximum d’expérience dans ces rencontres internationales à haut niveau d’intensité dès que le coach me donnait la chance de jouer. On est vraiment au service de l’équipe. »

Un programme intense de quatre matchs en cinq jours attend les bleus. Pas le temps de tergiverser pour les français qui entameront la compétition par un match de gala contre la Suède (actuellement numéro deux mondial). Le néo-international bleu-blanc-rouge aborde le tournoi de qualification « avec beaucoup d’excitation ».

« C’est une chance immense de représenter son pays dans sa discipline sportive. On est tombé dans un groupe très relevé, il va falloir être très solide durant ces cinq jours de compétition. Quant à la Suède, c’est une expérience unique de pouvoir se frotter au gratin mondial du floorball, mais il faudra être acteur de ce match et non pas spectateur ! ». Nul doute que cette expérience sera un vrai plus pour le jeune Amiénois.

Hugo MAILLARD

Le programme :

  • 31.01 – 19h00 : France / Suède
  • 01.01 – 19h00 : Slovaquie / France
  • 02.02 – 16h00 : Slovénie / France
  • 04.02 – 15h00 : France / Allemagne



  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.