Le dernier match qu’il nous offrait s’était malheureusement soldé par un échec en coupe (21-23), face à Vernon. La semaine d’avant, ils arrachaient un nul (24-24) pour leur belle à Saint-Valery. Après un mois d’absence, ce samedi sera-t-il le bon pour nos rouges et noirs qui reçoivent leur principal rival à la deuxième place : le PSG ?

Plus que deux matches pour tout donner

Appartenant à une poule qui ne leur a jamais fait de cadeau, l’Amiens PH se trouve actuellement troisième du classement. Pour parvenir à accéder à la poule haute dans deux semaines, il lui faudrait minimum la deuxième place. Cette seconde place est actuellement occupée par son adversaire du week-end : Paris. Mais il faut savoir que l’équipe francilienne détient le même nombre de points (26) que nos Picards tout comme Rennes (quatrième). Dans ce groupe étouffant, il faut savoir que le leader (Gonfreville) n’a que six points d’écart avec l’avant-dernier.

Ce constat pourrait ne pas effrayer si la première phase ne prenait pas fin dans deux semaines… Pendant leur mois sans compétition, deux semaines furent consacrées au repos. « Les quinze jours n’étaient pas de trop étant donné qu’on avait pas mal enchaîner depuis le mois d’août. Ça a fait du bien de couper un petit peu, » avoue le capitaine de l’équipe de Nationale 1, Julien Richard.

Puis, le premier vendredi de janvier, les joueurs reprirent l’entraînement. L’équipe coachée par Pierre-Alain Lavillette enchainèrent ensuite trois matches amicaux. Deux face à des N2 et le dernier face à Saint-Gratien (40-29), elle aussi en N1. Les trois furent des succès. « Ça s’est plutôt bien passé, le dernier fut en particulier assez intéressant, retient le capitaine. C’était un bon match de préparation. Après, ça reste des matches amicaux ».

La compétition manque évidemment aux coéquipiers de Julien Richard, d’autant plus durant cette période faste pour les fans de Handball. « Le fait qu’il y ait l’Euro à la télé, ça donne envie de jouer. Aussi du fait de notre coupure, souligne le numéro 5. On aura tous envie de remettre le maillot et de retrouver l’euphorie des matches« .

Un adversaire direct pourtant bien différent

En tant que concurrents directs si on s’arrête à leur égalité de points, l’équipe de Paris et celle d’Amiens ont pourtant bien des différences. Avec la meilleure attaque du groupe (333 buts marqués en 12 matches), Paris se distingue d’Amiens pour qui le point fort est la défense. Ses 289 buts encaissés lui permettent en effet de se classer troisième meilleure défense mais pire attaque (288 buts marqués). Deuxième pire défense de la poule, le PSG vient ainsi défier une équipe aux stratégies et atouts inverses aux siennes.

Au match aller, la rapidité d’exécution du PSG avait infligé à Amiens son échec le plus cuisant de première partie de saison (28-22). Fort de trois matches sans défaite, Amiens se distingue sur ce point de Paris qui ne compte que deux victoires sur trois matches. Mais ces quatre semaines sans compétition n’imposent-elles pas de remettre les compteurs à zéro ?

Je pense vraiment qu’on a l’équipe pour accéder (aux play-offs)

« Je sens que tout le monde a envie de bien faire. Mais je ne ressens pas forcément de pression. On se concentre sur nous, on est plutôt bien préparé et confiant. Je pense que ce sera un beau match et qu’eux aussi seront prêts. On se projette vers l’avant, on a la chance de pouvoir encore prétendre aux play-offs donc il faut la saisir à fond. Je pense vraiment qu’on a l’équipe pour accéder à cette fameuse poule. Il nous reste deux matches pour tout donner. Les play-offs donnent évidemment plus envie ».

On a les armes pour lutter

Mobilisés pour l’Euro, les internationaux du PSG laisseront sans doute ce match aux jeunes les plus talentueux du centre de formation. « C’est une équipe qui se projette très vite vers l’avant mais on a les armes pour lutter. Essayer de courir aussi vite qu’eux, ce sera compliqué (rires) ! Nous devrons jouer intelligemment, » précise Julien Richard. Conscients qu’ils devront se méfier de leurs montées de balle, les Picards devront aussi rester bien groupés pour ne pas s’exposer aux un contre un. En adaptant leur défense en fonction du jeu adverse, l’Amiens PH a ses chances.

Leur restera ainsi à regrouper les objectifs de cette rencontre : remporter ce match retour face à l’équipe parisienne en leur subtilisant leur place et ainsi compter sept victoires à leur actif. « Et aussi surtout celui de croire encore aux play-offs et se donner la chance d’aller jouer quelque chose à Hazebrouck, ajoute le pivot. Si on gagne, on a encore notre destin entre nos mains, » résume le capitaine.

Mis à part Paul Prunié qui souffre d’une douleur au dos, toute l’équipe sera d’attaque pour ne pas que le dernier match ait trop d’enjeux.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports

Amiens PH – Paris SG Handball

Samedi 27 janvier, 20h, gymnase du Coliseum

Arbitre : Hervé VLAMINCK, Jean-Denis BARBA

Équipe APH : à définir

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>

HANDBALL : Quelques nouvelles de l’Amiens PH !

HANDBALL : Fin de l’aventure en coupe pour l’APH




  • Laisser un commentaire