La semaine dernière l’Amiens MVB essuyait une défaite à laquelle on ne s’attendait pas. Aussi bien parce que les adversaires beauvaisiens étaient largement à sa portée que trois points de plus l’auraient sûrement assuré ou du moins conforté dans la course aux play-offs. Une défaite 3 à 0 qui lui met d’autant plus la pression que sa réception du week-end n’est autre qu’Épinal : l’équipe qui a fait tomber le leader, Illac.

Des équipes aux récents résultats surprenants

Samedi dernier, les deux équipes qui vont s’affronter au gymnase la Paix ce week-end eurent donc des résultats auxquels peu de personnes s’attendaient. Pour ce qui est de l’AMVB, Ali Nouaour s’avoue toujours un peu amer de cet échec. « On s’est tiré une belle balle dans le pied même si effectivement il ne fallait pas oublier la notion de derby. On était censé être plus fort qu’eux mais sur un match, ils l’ont été plus que nous. C’est le manque de conviction d’enjeu qui me perturbe. Ils sont passés à côté de leur match », résume le coach picard.

En ce qui concerne la défaite d’Épinal face à Illac, l’entraîneur ne saurait l’expliquer, d’autant plus que les Spinaliens ont perdu leur central. De plus, la victoire s’est peut-être faite en cinq sets (3 à 2) mais les Illacais ont perdu très nettement l’un d’entre eux 25 à 17. Chose qui ne leur ressemble pas. La trêve semblerait avoir fait beaucoup de bien aux Spinaliens, actuellement troisièmes avec 25 points.

Épinal : une équipe très physique

Il faut qu’on montre un autre visage

Avec 14 points au compteur, Amiens accueille donc cette équipe très physique contre laquelle ils avaient perdu 3 sets à 1 lors du match aller. « On avait fait une belle prestation au match aller avec les moyens du bord à l’époque, rappelle Ali Nouaour en faisant référence à l’absence de trois joueurs. Les équipes physiques ont tendance à nous réussir. On s’est réuni mardi pour un faire un point sur les trois matches à venir. Il faut qu’on montre un autre visage. La balle est dans notre camp. J’espère qu’ils vont avoir envie de jouer et que la motivation sera là ».

On a besoin d’un public qui vient nous encourager

Bien que le coach se dit malchanceux étant donné quelques « bobos » surtout liés à des états grippaux, il est confiant de voir son équipe en pleine forme pour samedi. « J’ai hâte d’être samedi à 20h. On a besoin d’un public qui vient nous encourager, assure Ali Nouaour agréablement surpris par celui de Beauvais, la semaine dernière. Quand on joue avec un septième homme, c’est toujours motivant ».

L’appel des play-offs

Plus que trois matches avant le verdict et alors que trois équipes ne se trouvent qu’à trois petits points de la tant convoitée quatrième place qu’occupe actuellement l’AMVB.

Des cartouches, on en a encore une toute petite

« Rien n’est acquis. J’ai rappelé à certains joueurs déjà présents l’an dernier qu’à la même période, on pouvait potentiellement vivre une belle aventure. Chaque week-end, on aurait des beaux matches, on jouerait libéré et on pourrait avoir un rôle d’arbitrage, se projette sans difficulté Ali Nouaour. Je leur ai dit que je n’avais pas envie de vivre le même mois de janvier que l’an dernier. Des cartouches, on en a encore une toute petite avec trois points d’avance. »

Et malgré l’adversaire intimidant qu’Amiens s’apprête à recevoir, l’équipe fera tout pour ne pas avoir à utiliser cette précieuse cartouche.

« On va devoir regarder les autres résultats, chose que je n’aime pas du tout faire. Même en cas de défaite, on conserve cette quatrième place, mais il va falloir qu’on arrête de fonctionner ainsi systématiquement. » Alors que l’entraîneur a particulièrement et personnellement hâte de voir le résultat d’Halluin au PUC, ce dernier rappelle que leur fin de première partie de saison est plutôt à leur avantage. « On a potentiellement la meilleure fin de saison avec deux réceptions et un déplacement chez la lanterne rouge. Il nous reste trois matches, neuf points à prendre, donc. Même si on va en play-downs et que ça se passe bien, ce sera une frustration et si on atteint les play-offs, ça serait bien d’arriver avec des points. »

Rendez-vous à 20h, samedi, au gymnase la Paix pour un match, certes, non encore décisif, mais dont le résultat déterminera comment l’équipe vivra la fin du mois de janvier. Avec ou presque sans pression.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

Amiens MVB – Stade Athlétique Spinalien

Samedi 20 janvier 2018, 20h, gymnase la Paix

Arbitres : Benoît CHRETIEN, Fabrice MAILLARD

Amiens MVB : Quadrone, Mbutnga, Krizanovic, Al Jaf, Ndaki Mboulet, Hachemi, Carrat, Sali Hilé, Mocanu, Gendron, Lemere, Valdenaire

Entraîneur : Ali Nouaour

À lire aussi >>

VOLLEY-BALL : L’Amiens MVB se complique la tâche




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.