Chaque mardi, la rédaction de GazetteSports livre ses coups de cœur et ses déceptions du week-end sportif. Voici nos distinctions de la semaine.

On a aimé…

Les Gothiques ont démarré 2018 pied au plancher ! Trois matches, trois victoires, face à Gap, Chamonix et Nice, huit points pris sur neuf possibles et désormais une troisième place occupée à égalité avec Gap, et possèdent maintenant six points d’avance sur la sixième place. De bon augure pour la nouvelle année et les objectifs fixés en début de saison.

Exempt de second tour en coupe de France, l’Amiens MVB a su profiter de cette opportunité pour tout donner en huitième de finale face à Sartrouville. L’équipe francilienne, évoluant une division en-dessous des Picards, comportait des anciens éléments de l’équipe de France mais l’équipe d’Ali Nouaour a su en faire son affaire (0-3). Elle accède ainsi aux quarts de finale alors qu’il ne leur reste plus que quatre matches en championnat avant les play-offs… ou downs.

On n’a pas aimé

A l’exception d’une qualification en Coupe de la Ligue contre Tours, l’Amiens SC reste sur un mois de compliqué particulièrement difficile. Défaits lors de leurs quatre derniers matches de championnat, les Amiénois ont subi une véritable humiliation sur la pelouse de Sochaux (6-0), dimanche, pour le compte des 1/32e de finale de la Coupe de France. Il est temps de réagir.

Les Écureuils espéraient sûrement oublier 2017 et leur début de saison décevant. Mais face à Epernay samedi dernier, impossible de stopper la mauvaise série en cours. Défaits 9 buts à 5, les Amiénois stagnent à la 9ème place et sont désormais à 4 points des playoffs. Face à Villeneuve, actuel dernier, Amiens pourra peut-être enfin lancer sa saison.

Crédit photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

Les résultats sportifs du week-end du 5 au 7 janvier




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.