Élisez le sportif amiénois de l’année 2017 !

2
5224

En partenariat avec France Bleu Picardie et le JDA, Gazette Sports a procédé à l’élection du sportif amiénois de l’année 2017. En attendant le 31 décembre, date à laquelle le nom de l’heureux élu sera dévoilé, la rédaction de GazetteSports vous permet de procéder à votre élection à partir d’une présélection de dix noms.

Les nommés

  • Emmanuel Bourgaud (football)

Auteur du but propulsant l’Amiens en Ligue 1 pour la première fois de son histoire, Emmanuel Bourgaud symbolise à lui seul la merveilleuse année civile vécue par le club picard. Bourgaud, c’est la Ligue 1, Amiens, c’est la Ligue 1. Avec vingt-et-un points au compteur après dix-huit journées, le bizut a mis toutes les chances de son côté pour éviter l’aller-retour. Et tout ça, c’est bel et bien grâce à Bourgaud.

  • Mélanie Doutart (athlétisme)

Championne de France Elite du 10km, Mélanie Doutart a écrit, en 2017, la plus belle ligne de son jeune palmarès. A 28 ans, la pensionnaire de l’Amiens UC a été sacrée en octobre 2017 à Aubagne, quelques semaines après sa médaille de bronze à Marseille. Elle a également été sélectionnée en équipe de France de Cross Country pour les championnats d’Europe.

  • Corentin Ermenault (cyclisme)

A 21 ans, cet Amiénois est l’un des espoirs du cyclisme français. Médaillé de bronze du championnat du monde et du championnat d’Europe du contre-la-montre espoirs, le nouveau coureur de l’équipe Vital Concept a confirmé les espoirs placés en lui. S’il a perdu son titre sur la poursuite individuelle aux championnats d’Europe sur piste de Berlin, il a conservé sa couronne en poursuite par équipe. De quoi aborder cette élection avec un bien beau palmarès en poche.

  • Maxime Grousset (natation)

Dans la catégorie espoirs, Maxime Grousset se pose également en candidat naturel. Championnat de France du 100m nage libre en petit bassin, le nageur de l’Amiens Métropole natation a surtout brillé aux championnats d’Europe et du Monde juniors, durant lesquels il a obtenu deux médailles d’argent. Pour sa première sélection en équipe de France seniors, il n’a pas passé les séries du 50m et du 100m nage libre mais a accumulé de l’expérience pour le reste de sa carrière.

  • Régis Gurtner (football)

Gardien de but de l’Amiens SC, Régis Gurtner a été l’un des acteurs majeurs de la montée en Ligue 1 du club picard. Irréprochable tout au long de l’année, le gardien de 31 ans s’est également adapté à vitesse grand V au niveau exigé au sein de l’élite du football français. Auteur de prestation remarquée contre Troyes, Montpellier, Dijon ou encore Rennes, il a déjà rapporté bon nombre de points à son équipe.

  • Mélanie Hénique (natation)

La nageuse Amiénoise, licenciée au Cercle des Nageurs de Marseille, a connu une année ponctuée de trois titres nationaux. Championne de France du 50 mètres papillon et du 4×100 mètres nage libre, fin mai, à Schiltigheim, elle a également terminé en argent sur le 50 mètres nage libre lors de cette même compétition. S’ajoutent à ces performances, un titre du 4×50 mètres nage libre et une médaille d’argent sur le 4×50 mètres quatre nages, début décembre aux championnats de France en petit bassin. L’Amiénoise a également obtenu deux médailles de bronze sur 4×50 mètres quatre nages femmes et mixte aux championnats d’Europe en petit bassin disputés à Copenhague la semaine passée.

  • Rudy Matima (hockey-sur-glace)

Le jeune espoir des Gothiques prend de plus en plus d’ampleur dans le paysage « hockeyistique » Français. Deuxième meilleur buteur de l’effectif amiénois en playoffs l’an dernier, il est également un des meilleurs artilleurs du club en cet exercice 2017-2018. Rouage essentiel de la formation de Mario Richer, le jeune Amiénois de vingt ans gagne également ses galons en équipe de France, puisqu’il a été appelé par Dave Henderson lors des deux derniers rassemblements des Bleus en novembre, puis décembre.

  • Leane Maupin (aviron)

La jeune rameuse Amiénoise commence à se faire un nom dans le monde de l’aviron français. Championne de France indoor en J16, début février, elle s’imposait en huit avec barreur et en quatre de couple, fin juillet, lors de la Coupe de la Jeunesse, disputée en Belgique.

  • Thomas Monconduit (football)

Au delà du but d’Emmanuel Bourgaud, la montée en Ligue 1 de l’Amiens SC porte également la griffe de Thomas Monconduit. Auteurs de buts splendides et ô combien décisifs contre Strasbourg et Brest, le natif de Drancy a sorti son équipe de l’ornière plus d’une fois. Si Emmanuel Bourgaud a pu s’offrir le but de la montée, c’est aussi parce que Thomas Monconduit l’a éconduit au moment de tirer le coup franc décisif à Reims. Un capitaine qui ne fait pas de bruit mais qui sait prendre ses responsabilités.

  • Jérémy Stravius (natation)

Traditionnel vainqueur de ce genre d’élection, Jérémy Stravius a vécu une année 2017 moins faste que les précédentes. Néanmoins, le nageur de l’Amiens Métropole natation peut revendiquer sept titres de champion de France en petit bassin, trois titres de vice-champion de France en grand bassin, une finale mondiale en grand bassin ou bien encore une médaille de bronze sur le 50m dos en petit bassin. Solide.

A vous de voter !

Les votes sont ouverts jusqu’au jeudi 21 décembre, 23h59



  • 2 COMMENTS

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.