Chaque mardi, la rédaction de GazetteSports livre ses coups de cœur et ses déceptions du week-end sportif. Voici nos distinctions de la semaine.

On a aimé…

Samedi parfait pour les hommes de l’ESCLAMS ! Victorieuse de Levallois, l’équipe première a récupéré la tête de sa poule, en profitant de la défaite de Loon-Plage à Gravelines. En ouverture de cette très belle soirée pour Longueau, l’équipe réserve s’était imposée face à Nanteuil-le-Haudouin, quittant du même coup la dernière place de Régional 1.

L’Amiens SCBB, tout beau, tout neuf. Invaincue depuis le début de saison, l’équipe de basket de l’Amiens SC a poursuivi son sans faute face à Gauchy. Grâce à ce succès, le neuvième de la saison, Amiens conserve la tête de sa poule de pré-nationale, à égalité avec Beauvais. De bon augure pour une formation qui souhaite obtenir la remontée immédiate.

 

On n’a pas aimé

Nouvel échec de l’AC Amiens face aux derniers du classement, Croix. On a du mal à suivre ces Picards, incapables de stabilité par manque d’abnégation, de discipline et cette fois-ci d’ordre dans leur jeu. De nouveau menée d’un but à zéro, l’équipe picarde finit donc la mi-saison sur une nouvelle défaite qui aggrave sa situation. Bilan : sept défaites, deux nuls et six victoires.

La série négative se poursuit pour l’Amiens SC. Après le logique revers à Rennes et une frustrante défaite face à Lyon, les Amiénois ont enchaîné une troisième défaite consécutive, en championnat, sur le terrain de Troyes, samedi. En manque d’inspiration sur le plan offensif, Amiens n’a jamais donné le sentiment de pouvoir remporter ce match. Pire encore, ils se sont inclinés contre un concurrent direct. Dommageable.

Crédit photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

Les résultats sportifs du week-end du 16 et 17 décembre




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.