Après leur défaite dommageable et évitable samedi soir contre Saint-Maur, l’entraîneur de l’AC Amiens a confié ses inquiétudes et regrets à chaud. Auteur d’une combative première mi-temps malgré leur incapacité à concrétiser leurs nombreuses occasions, Azouz Hamdane pense qu’il existe deux explications au décrochage de son groupe, en seconde période.

« Nos remplaçants nous font perdre le match »

La première serait due à l’agacement de ses joueurs face à l’exagération des Saint-Mauriens sur les contacts. La seconde repose sur des raisons bien plus internes à son groupe. « Deuxièmement, il y a nos remplaçants qui, aujourd’hui, nous font perdre le match, tranche Azouz Hamdane. Ils ne font pas ce qu’il faut. Ils ne jouent pas titulaires parce qu’ils ne font pas ce qu’il faut et lorsqu’ils rentrent, ils ne font pas ce qu’il faut, non plus. Il va falloir se poser de vraies questions là-dessus. »

Les remplaçants en question ne sont autres que Mohamed Tagaye (qui remplace Nzeza à 67ème), Chouaïb Sagouti rentré à la place de Diawara à la 76ème, et Richie Dilemfu qui fait l’échange avec Isambart à la 86’.

Ils n’ont rien à faire dans le groupe

« J’ai des joueurs programmés pour être titulaires, poursuit l’entraîneur. Le problème, c’est qu’ils sont mauvais. Ils sont donc sur le banc mais ne sont pas faits pour être remplaçants. Donc, ils ne sont ni bons titulaires ni bons remplaçants. Ils n’ont rien à faire dans le groupe, pour certains en tout cas. C’est le constat que je dresse à chaud et à froid. »

Les solutions internes ne suffisent plus

N’ayant pas de moyen pour recruter, Azouz Hamdane fait remarquer qu’il tente de trouver des solutions en interne en faisant intervenir deux jeunes joueurs de l’équipe réserve : Jodinel Nzeza et Okan Bodur. Le premier a pleinement satisfait l’entraîneur, surtout en première période. Okan Bodur n’a, quant à lui lui, pas pu faire son entrée au vu du déroulement du match (Landry Matondo ayant pris un rouge à la 73ème minute) mais offre le travail qu’attend de lui le coach.

« Il y en a encore quelques uns en (b) mais on ne peut pas non plus prendre trop de jeunes. Il faut trouver cet équilibre et c’est la réflexion que je suis en train de mener actuellement. Ce n’est pas possible de continuer dans ces conditions-là, » conclut l’entraîneur picard.

Il est vrai qu’en quatorze journées de championnat et à un match de la trêve hivernale, le manque de stabilité se poursuit à l’AC Amiens. En 14 journées, l’équipe dénombre six victoires pour autant de défaites et deux nuls. Incapable d’aligner deux victoires d’affilée (dans le cadre du championnat) depuis août, l’équipe se place pour l’instant 7ème avec un match d’avance. À une rencontre de la moitié de la saison, Azouz Hamdane s’interroge logiquement, bien que ses doutes étaient déjà installés depuis plusieurs semaines voire mois.

J’en ai deux en tête

« C’est déjà un groupe renouvelé mais tous ne répondent pas à ce que j’attends d’eux. J’en ai deux en tête, j’aurais une discussion avec eux et ils devront faire un choix, annonce Azouz Hamdane, catégorique. S’il faut dégager au moins ces finances-là pour pouvoir recruter des joueurs qui ont envie, c’est une question qui mérite d’être réfléchie et je crois que je suis en droit de me la poser. On attend un certain niveau de performance dans le niveau dans lequel on joue. »

Un remaniement de l’effectif est-il ainsi à prévoir ? Réponses en janvier !

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : AC Amiens Football

À lire aussi >>

FOOTBALL : L’irrégularité persiste à l’AC Amiens




  • Laisser un commentaire