Christopher Sebire battu avec les honneurs

Nous sommes vraiment partagés au terme de ce combat qui a vu, samedi soir, sur le ring de Portsmouth en Angleterre, le Congolais Paul Kamanga s’imposer de justesse face à Christopher Sebire, au bout de dix reprises pour le moins très équilibrées.

Un combat clair et durant lequel, l’arbitre n’a jamais eu à intervenir. Christopher Sebire avait dans son coin Jérôme Fouache.

Ce combat, nous avons eu la chance de le suivre dans son intégralité sur une chaine anglaise, quasiment en direct.

Kamanga est considéré comme un puncheur car, sur vingt victoires, douze ont été remportées par ko. De plus, c’est un pugiliste plus jeune que notre Amiénois.

Rappelons que ce combat, comptant pour une ceinture mondiale WBC Silver, catégorie des super-légers, devrait permettre au vainqueur d’entrer dans le Top 10 de la WBC, une des trois grandes fédérations mondiales de notre époque.

Ce combat a été serré et indécis jusqu’au bout et surtout disputé avec un réel fair-play de la part des deux boxeurs. Les deux hommes avaient quasiment la même boxe que nous qualifierons d’offensive.

Sebire avait la garde haute, protégeant visiblement son visage. A chaque minute de repos, son coin s’occupait plus particulièrement d’une arcade délicate mais qui n’a jamais saigné.

A la fin de ce combat d’un bon niveau technique mais caractérisé par l’absence de punch de la part des deux hommes, le pointage était certes délicat mais nous étions en Angleterre, avec des juges anglais.

Paul Kamanga a été déclaré vainqueur aux points. Ce n’est pas un scandale mais nous sommes convaincus qu’en France, Christopher Sebire aurait été déclaré vainqueur.

Jérôme Fouache a fait le constat suivant : « Pour gagner sur un ring étranger, il faut en faire plus mais je suis persuadé qu’en France, Christopher aurait gagné. Ses coups étaient certes plus nets mais son adversaire s’est montré plus actif, privilégiant ses déplacements sur le ring et ce que j’appellerai ses « touchettes ». Le manque de ring s’est fait sentir car trois combats en deux ans, c’est peu. Enfin, j’ajoute que le superviseur de la WBC a déclaré qu’il avait assisté à un très beau duel. »

Christopher Sebire rebondira, nous en sommes persuadés. Il faut qu’il reboxe à Amiens avant d’entreprendre une nouvelle conquête d’une ceinture mondiale. L’élève de Jérôme Fouache n’a pas à rougir de sa prestation en Angleterre et il faut noter le geste de Kamanga qui sur le ring, a félicité son adversaire.

Lionel HERBET

Crédit photo : Jérôme Fouache

À lire aussi >> 

BOXE : Le Jour J pour Christophe Sebire




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire