« Je suis habitué à faire de longues périodes entre mes combats » avouait récemment, à un confrère normand, Christopher Sebire. En effet, ces derniers temps, il était fréquent qu’entre deux combats, une année ne se soit écoulée.
Ce fut le cas notamment entre sa conquête pour la ceinture mondiale contre l’Argentin Coggi, au cirque d’Amiens en octobre 2016 et celui qui l’a opposé le 14 octobre dernier, sur le ring du Coliseum, à Mohamed Larabi.
Cette fois, tout a été changé et ce samedi 25 novembre, l’élève de Jérôme Fouache va se déplacer en Angleterre, exactement Portsmouth, afin de se mesurer à un jeune Congolais, ayant dix ans de moins que lui : Paul Kamanga (né le 9 septembre 1993). Les deux hommes vont s’affronter sur la distance des dix reprises pour le titre WBC Silver des super-légers.
« En cas de victoire, signale Sebire (26 victoires, 9 nuls et une défaite), je vais entrer dans le Top 10 de la WBC. » Soit une des trois grandes Fédérations mondiales du moment.
Alors comment, Christophe Sebire depuis son combat victorieux face à Mohamed Larabi, s’est préparé ? « Pour être franc, je savais plus ou moins le 14 octobre, que je disputerai un combat important fin novembre. Les discussions allaient bon train et le contrat a été conclu rapidement. Dans un premier temps, je me suis reposé une semaine. Ensuite, j’ai repris une semaine de préparation physique avec surtout du footing. Ensuite, j’ai retrouvé la salle de boxe en m’entrainant en fonction du style de mon adversaire« .
Justement comme est-il ce Paul Kamanga qui totalise 20 victoires dont 12 par ko ? « Nous l’avons étudié à la vidéo. D’abord, il bouge beaucoup sur le ring. Il est très actif et il possède un très bon bras avant« .
Ajoutons encore que le promoteur de Kamanga n’est autre que l’organisateur de cette soirée de Portsmouth. C’est dire que la mission de notre Amiénois ne s’annonce pas simple du tout. D’autant que le public anglais est non seulement connaisseur mais aussi chauvin et bruyant.
Qu’importe, Christopher s’attend certes à une chaude réception mais il a déjà boxé huit fois de l’autre côté de la Manche alors que Kamanga a quasiment livré tous ses combats en Afrique du Sud. Ce samedi, Christopher Sebire aura dans son coin Jérôme Fouache qui sera assisté de Bob Sita, son préparateur. Le trio part ce jeudi en fin de journée par avion pour Londres et ensuite une voiture conduira les trois hommes en voiture à Portsmouth.
Lionel HERBET
Crédit photo : Léandre Leber – GazetteSports
À lire aussi >>
http://gazettesports.fr/2017/10/28/boxe-christopher-sebire-chance-mondiale-ne-se-refuse/

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

Laisser un commentaire