Alors que l’Amiens SC va bientôt atteindre le premier tiers de sa saison, le temps est venu de tirer des premières conclusions. Alors que les Amiénois semblent avoir trouvé la bonne formule défensivement parlant, ils demeurent bien moins autoritaires dans la surface de réparation adverse. Voici notre premier bilan.

On a aimé

Cinquième défense du championnat, avec treize buts encaissés en onze journées – dont sept lors des trois premiers matches – l’Amiens SC a rapidement retrouvé l’esprit de corps qui fut le sien, ces deux dernières saisons. Difficile à manœuvrer, le promu s’appuie notamment sur une charnière Adenon-Gouano particulièrement complémentaire. Surtout, tout le monde accepte de produire des efforts défensifs. La clé du maintien.

Des succès de prestige. Si Amiens ne compte que trois victoires depuis le début de la saison, le bizut s’est offert le luxe de faire tomber Nice et Bordeaux, respectivement troisième et sixième du dernier championnat. Capable de se hisser au niveau des tous meilleurs, l’équipe de Christophe a démontré qu’elle avait totalement sa place en Ligue 1. Un sentiment déjà éprouvé contre le Paris Saint-Germain. Encourageant.

Un état d’esprit remarquable. Avec une quinzaine d’arrivées au mercato, on aurait pu craindre que l’Amiens SC perde son ADN, si cher aux yeux de son entraîneur. S’il est vrai que les débuts ont été difficiles, les coéquipiers de Thomas Monconduit ont su faire front dans la tempête et ainsi éviter le chavirage. Mieux encore, un groupe semble être né au cœur d’un mois d’octobre particulier mais semble-t-il fondateur à plus d’un titre.

 

On n’a pas aimé

Une attaque en berne. Avec seulement sept buts inscrits, l’ASC pointe à l’avant-dernière place du classement des attaques. Auteur de deux buts contre Nice (ndlr : 26 août), Moussa Konaté est depuis muet en championnat. Et si Gaël Kakuta surnage, les ailiers se montrent tout aussi discret. Avec deux passes décisives cumulées, le trio Bourgaud-Gakpé-Manzala est trop peu décisif. Inquiétant.

Caen-Amiens. Parmi les six défaites concédées par l’Amiens SC, celle de Caen fut très certainement la plus inquiétante. S’il est vrai que les Caennais ont dû attendre un penalty – très contestable – pour faire trembler les filets de Régis Gurtner, Amiens a également livré sa prestation la moins aboutie de la saison. Avec seulement deux tirs, dont aucun cadré, les Samariens ne méritaient guère mieux. A oublier.

Des suspensions qui s’accumulent. Si Amiens peut se targuer d’afficher une réelle détermination, celle-ci s’accompagne d’un revers de la médaille : les sanctions arbitrales. Avec 26 jaunes et 2 rouges récoltes, Amiens est l’une des formations les plus averties du championnat. Automatiquement, cela débouche sur des suspensions bien handicapantes. Ainsi, contre Monaco, Khaled Adenon, Julien Ielsch et Guy Ngosso manqueront à l’appel. Dangereux.

Romain PECHON

Photo d’archive – Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : Amiens SC-Tours FC, date et horaire fixés

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.