Dix-septième après onze journées de Ligue 1, avec un match en retard à redisputer contre Lille, l’Amiens SC est dans les clous du maintien. Pourtant, tout n’a pas été simple depuis le début de saison puisque les Amiénois ont attendu la quatrième journée de championnat, fin août contre l’OGC Nice (3-0), pour signer leur premier succès. Revivez le début de saison amiénois en cinq dates clés.

5 août : Baptême du feu au Parc des Princes

Pour le premier match de Ligue 1 de son histoire, l’Amiens SC a eu la chance de débuter au Parc des Princes, le 5 août dernier. Face au vice-champion de France en titre, les Picards ont livré une prestation honorable, ne cédant qu’à quelques minutes du retour aux vestiaires sur un enchaînement de grande classe de Cavani. Si Neymar, présenté à l’occasion, et Mbappé, arrivé fin août dans la capitale, n’étaient pas encore là, le secteur offensif du PSG avait tout de même de l’allure avec le trio Pastore-Cavani-Di Maria. Au-delà de l’aspect sportif, Amiens a donc également été témoin de la présentation de la recrue phare du PSG, le Brésilien Neymar. Une première historique et inoubliable à plus d’un titre.

26 août : Première victoire historique en Ligue 1

Bon dernier au moment de recevoir Nice, l’Amiens SC a profité de la réception des Aiglons pour débloquer son compteur de victoire. Mis sur orbite par un sublime coup franc de Kakuta, le promu n’a laissé aucune chance à une formation niçoise encore sous le coup de son élimination en Ligue des Champions, quelques jours plus tôt. Outre l’ancien joueur de Chelsea, un autre membre du secteur offensif a su tirer son épingle du jeu. Après une première sortie en demi-teinte contre Saint-Etienne, Moussa Konaté y allait de son doublé pour donner plus de relief à la première victoire de l’Amiens SC en Ligue 1.

31 août : Tanguy Ndombélé met les voiles

Auteur d’un excellent début de saison, Tanguy Ndombélé a rapidement été l’objet des convoitises de bon nombre de clubs. Courtisé en Allemagne, l’international espoir a préféré rester en France en s’engageant avec l’Olympique Lyonnais. Prêté avec option d’achat, il a été remplacé par Bongani Zungu, en provenance du Vitoria Guimarães, dont le profil s’avère plus défensif. Désireux de doubler le poste de latéral gauche, Christophe Pelissier a vu ses vœux exaucés en dénombrant l’arrivée de Danilo Avelar, prêté par le Torino. Pour compléter son secteur offensif, le technicien samarien a également vu débarquer Lacina Traoré (Monaco, p.), Serge Gakpé (Genoa) et Nathan (Chelsea, p.).

30 septembre : Et le garde-corps rompit

Après deux revers contre Marseille (0-2) et à Caen (1-0), l’Amiens SC souhaitait renouer avec le succès à l’occasion de la réception de Lille, avant-dernier et en pleine crise. Cependant, tout ne se sera pas déroulé comme prévu. Rapidement menés au score, les Amiénois allaient connaître le plus difficile épisode de son histoire récente. Tout à leur joie, les Lillois fêtaient leur but devant leurs supporters, présents dans le parcage visiteurs. Enthousiastes, les fans du LOSC se précipitèrent sur le garde-corps au pied du parcage visiteurs et finirent leur course, deux mètres plus bas, sur la pelouse du stade de la Licorne. Occasionnant une trentaine de blessés, cet événement débouchait sur un arrêt définitif de la rencontre et une campagne médiatique sans précédent à l’encontre d’Amiens et de son stade.

21 octobre : Une délocalisation gagnante

Suite aux incidents survenus au stade de la Licorne lors de la réception du LOSC, la Commission des Compétitions de la LFP refusait d’homologuer l’enceinte picarde pour la réception de Bordeaux. Contraint à la délocalisation, au stade Océane du Havre, l’Amiens SC faisait preuve d’une réelle force de caractères pour vaincre un des outsiders du championnat. Contre vents et marrées, les joueurs de Christophe Pelissier prenaient rapidement le contrôle du match et pouvaient même éprouver des regrets au moment de regagner les vestiaires sur un score de parité. La lumière venait finalement de Guy Ngosso, auteur d’un enchaînement inattendu, pour offrir une victoire pleine de symbole à son équipe.

Romain PECHON

Crédits photo : Panoramic

A lire aussi >>

FOOTBALL : Le Maroc d’El Hajjam qualifié pour la Coupe du Monde

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.