Bousculé, voire même dépassé pendant le premier quart-temps, l’ESC Longueau a signé une deuxième mi-temps de qualité contre Gravelines pour aller chercher un septième succès en autant de rencontres.

Force de caractère

Dominés sur les dix premières minutes de la rencontre, les Longacoissiens voyaient Gravelines prendre peu à peu le large. Comptant sept points de retard (6-13, 4′) avant un premier temps-mort, les joueurs de Liam Michel ne rentraient pas vraiment dans leur match et se retrouvaient rapidement à plus de dix points (11-24, 8′), conséquence d’une belle adversité. « Ce n’est pas que l’on ne voulait pas bien faire, Gravelines a une belle équipe a plutôt bien joué malgré son manque de rotation », analysait Liam Michel.

Longueau rectifiait toutefois le tir dans une dernière minute folle pour revenir à deux petits points au buzzer (23-25). « On a été sérieux pour revenir, se satisfaisait l’entraîneur samarien. On revient à la fin de ce quart, c’était important, puisqu’il y avait un bel adversaire face à nous ». Un très faible écart qui ne n’agrandissait dans une deuxième période où les deux équipes étaient au coude-à-coude, la « Green Team » revenant à égalité à la sirène sur un tir primé de Gomis (39-39).

Le banc fait la différence

Les joueurs de l’ESC Longueau faisaient toutefois la différence en fin de troisième quart-temps. Profitant d’un banc plus profond que celui des Nordistes, la « Green Team » parvenait à prendre cinq points d’avance (57-52, 27′), traduisant une prise de contrôle sur le match de plus en plus nette. « En deuxième mi-temps, on a eu l’impression de prendre le dessus, constatait Michel. Ca ne s’est pas forcément traduit au scoring, mais ça a montré que quand on arrive à jouer agressif et collectif, c’est pas mal du tout ».

Le petit écart ne cessait alors de croître lors des dix dernières minutes. Plus frais et profitant des nombreuses fautes du BCM, les Longacoissiens prenaient alors le large, pour s’imposer largement. « On a vraiment été inquiétés, et, du coup, on a pu voir une équipe concernée et appliquée en défense, soufflait le coach. On fait des erreurs mais on les corrige au fil du match, c’est l’essentiel, en défense par exemple, où on encaisse 25 points dans le premier quart mais seulement 40 sur les trois autres ».

Satisfait, le technicien soulignait toutefois la très belle opposition à laquelle son équipe a fait face. « Je pense qu’avec un peu plus de banc de leur côté, le match reste serré jusqu’au bout, constatait-il. Ils avaient des arguments en attaque, et, avec plus de profondeur, ils nous auraient accrochés jusqu’à la fin. C’est donc une très belle victoire, on est contents de l’avoir prise, et mettre un concurrent à la montée, déjà, à trois victoires derrière, c’est important pour nous ». Un trio de tête est détaché, et l’ESC Longueau est dans le bon wagon.

Adrien ROCHER

Crédit Photo : Léandre Leber – Gazette Sports

ESCLAMSBB – BCM GRAVELINES : 85 – 65 [23-25, 16-14, 21-18, 25-8]

ESCLAMSBB : 15 fautes – Eliminé : Aucun
Les marqueurs : KANGABA 5 – GOMIS 3 – GOUALA 17 – DICKO 9 – ASSIM 16 – ODOUALA 6 – KAHUDI 10 (CAP) – FORTIER 9 – GMAR 10

GRAVELINES GRAND FORT BCM : 23 fautes – Eliminé : MANIER Morgan
Les marqueurs : MANIER Morgan 0 – FRULEUX 2 – MANIER Emeric 17 (CAP) – BOSSART 0 – JACKSON 26 – VIELOTTE 4 – AYIVI 16 – CELISSE 0

A lire aussi >>

BASKET-BALL : L’ESC Longueau peut faire le trou