Après sa belle victoire de la semaine passée face à Strasbourg, l’équipe d’Ali Nouaour s’apprête à se déplacer pour faire son entrée en coupe de France.

Des Camerounais qui font tout pour revenir

Toujours en attente du retour de leurs Camerounais, les Aigles iront à Villers-Cotterêts (Nationale 2), ce samedi. Retenus dans le cadre de la CAN depuis environ un mois, cela fait quatre matches qu’Ahmed MBUTNGAM, Jean-Patrice NDAKIMBOULET et Didier SALI HILÉ n’ont pu prêter main forte à leurs coéquipiers. Suite à leurs bons résultats, le président du Cameroun et le président de la fédération camerounaise auraient souhaité organiser un cocktail pour remercier et féliciter les joueurs de leur parcours et de leur qualification à la coupe du Monde. Or, aucune date n’est arrêtée jusqu’alors. Mettant ainsi les joueurs concernés dans une position plus que délicate ; ne pouvant donner de date de retour à leur coach en France. En effet, les billets d’avion sont normalement à la charge de la fédération.

« Logiquement, deux de mes joueurs, Didier et Ahmed, ont décidé de prendre le taureau par les cornes et ne plus attendre qu’on leur paie leurs billets. Il faut dire que la convocation avait lieu du 17 au 30 octobre et depuis ils sont coincés là-bas« , déplore Ali Nouaour.

Un derby picard pour leur entrée en coupe

Appartenant à la coupe de France Amateur, les équipes d’Élite, de Nationale 2 et Nationale 3 sont concernées. Ne restant plus que quelques Nationales 3 (les autres étant sorties au premier tour), la plupart des rencontres qui auront lieu samedi seront entre les Élites et les Nationales 2. Le petit poucet étant toujours le club recevant, les Amiénois partent donc chez leurs voisins axonais.

Les quatre demi-finalistes de cette coupe sont automatiquement propulsés, l’année suivante, en coupe de France pro et amateur. « Malheureusement, l’an dernier, on s’est arrêté au pied du podium, on a été jusqu’en quart de finale« , regrette l’entraîneur.

« Il faut vaincre cette équipe comme nous y étions parvenus lors du tournoi d’Amiens. Nous devons toujours nous méfier parce que c’est une équipe en souffrance en championnat (10ème/12 avec 6 points). Ça reste un derby, c’est un match à prendre au sérieux. Nous sommes sur une bonne dynamique après notre victoire contre Strasbourg malgré l’absence de trois joueurs. Il faut commencer à préparer notre match contre Halluin et ça passe par s’imposer clairement et proprement à Villers-Cotterêts. Pour éviter de nous fatiguer, il faut tenter de l’emporter 3-0, directement. Après la belle défaite à Épinal, j’avais donné comme challenge aux joueurs de connaître trois victoires consécutives« .

En effet, une victoire permettrait aux Amiénois d’inscrire deux succès d’affilée (toutes compétitions confondues). Chose qu’ils ne sont pas encore parvenus à faire en championnat.

« On l’avait fait durant les matches amicaux, il faut qu’on retrouve ce rythme là« , aspire Ali Nouaour.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Roland Sauval – GazetteSports

Villers-Cotterêts – Amiens MVB

Samedi 11 novembre, 20h, salle Cosec Gatineau

Arbitres : Gilles PAGA, Jean-Claude De Parmentier

Amiens MVB :

Entraîneur : Ali Nouaour

VOLLEY-BALL : L’Amiens MVB tremble mais gagne