L’Amiens PH réalise un match à retenir

Le cycle des victoires chez l’autre est terminé. Amiens, après avoir gagné à Rennes au match aller (24-21), remporte aussi son duel à domicile (20-19). Une victoire qui fait plaisir à voir et à vivre, autant pour le club que pour le public picard. Demeurant dans une poule dans laquelle il est toujours aussi difficile de se départager, l’APH tient le coup. Rennes partage maintenant la première place avec Gonfreville (18 points). Tandis qu’Amiens partage la seconde avec Rouen et Hazebrouck (17 points).

L’APH domine nettement en première mi-temps

Dès les premières minutes de jeu, l’APH prend l’avantage. 2-0 dès la 2ème minute : Amiens montre le rythme qu’elle veut donner à ce match pour empêcher les Rennais de prendre leurs aises. Ces derniers parviennent à égaliser une fois (2-2, 4’30) puis une deuxième fois (4-4) sur un 7m à la 11′. Mais ce sera tout ce que leur concéderont les rouges et noirs.

Les hommes de Pierre-Alain Lavillette prennent ensuite le large et y restent. Alors que Daniel Tongmen Tatto avait rencontré plusieurs échecs en réception, il parvient à revenir à deux points d’écart (6-4, 14’50). Un peu plus tard, Simon Vannihuse inscrit deux buts de suite qu’il doit à son gardien, Romain Le Balc’h. En effet, même configuration : le numéro 12 fait un arrêt suivi d’une passe en profondeur de l’autre côté du terrain qui incite l’ailier gauche à réaliser un sprint phénoménal pour rattraper le ballon et finalement se retrouver face à face avec le gardien adverse, décontenancé (8-5, 21′).

La première mi-temps est bercée par une cohésion d’équipe qui se ressent. La défense amiénoise fait bloc et les joueurs choisissent une attaque intelligente, posée, sans précipitation. Cela lui réussit. Ils rentrent aux vestiaires avec cinq très confortables points d’avance (12-7).

Une seconde période plus incertaine

Les Bretons inscrivent le premier but en rentrant du vestiaire (12-8, 30’56) mais les Amiénois ne tardent pas à réagir. Ils marquent quatre buts en moins de six minutes sans que les visiteurs ne parviennent à répliquer. Alors que le 7m de Simon Vannihuse est repoussé par le gardien adverse, le numéro 22 parvient à récupérer la balle et inscrit son quatrième but de la soirée, suivi par son dernier une minute plus tard (15-8, 35’47).

Tout semble rouler pour les Amiénois et on ne voit pas ce qui pourrait les empêcher de flancher tandis que Romain Le Balc’h gère les buts. Pourtant, les 2′ que prendront consécutivement Roman Scattolari et Daniel Tongmen Tatto marquent le début d’un gros temps faible pour l’APH. De 17 à 10 à la 39’50, le score passera à 17 à 16 à la 47’30. La défense amiénoise s’affaiblit alors que l’attaque des Rennais semblent avoir trouvé le rythme nécessaire pour revenir au score. Le deuxième gardien, Ludovic Dominique, évitera par deux fois l’égalisation mais les Bretons connaissent un temps fort aussi incontestable que l’attaque picarde manque de réussite. Moins de quatre minutes avant la fin, les Rennais équilibrent le résultat (19-19).

C’est une véritable course contre la montre qui s’en suivra tandis que le ballon ne semble décidément pas vouloir rentrer dans les buts bretons. Pierre-Alain Lavillette demande un temps mort trente secondes avant la fin du match alors que son équipe détient la possession. Une décision qui jouera en leur faveur puisque Daniel Tongmen Tatto marque le vingtième but de son équipe. Il reste quinze secondes. Rennes a le ballon. L’entraîneur de l’équipe adverse, Franck Prouff, demande à son tour un temps mort. Il se révélera infructueux et les visiteurs reviendront chez eux sans point (20-19).

Une victoire qui fait du bien

Yuriy Petrenko, remplaçant Julien Richard à son poste de capitaine jusqu’à temps qu’il se remette de sa blessure a marqué les esprits lors de ce match. Récompensé par le trophée du meilleur joueur du match, ce « métronome » comme le qualifie son coach, a une fois de plus su être là aux bons moments et aux bons endroits. Il redonne l’avantage à son équipe lors des deux premières égalisations (3-2, 5-4) et inscrit un but à la 54′ pour redonner un second point d’avance décisif alors que les Rennais collaient au score (19-17).

« On a bien préparé ce match à l’entraînement en étudiant leur jeu en attaque et en défense, souligne le demi-centre. Dans le temps faible, on a mis quelques poteaux, leur gardien a été chanceux sans compter la fatigue qui commençait à se faire ressentir. Il faut dire qu’on a pas mal couru. C’est notre première victoire contre cette équipe à domicile, on en est très fier. On ne peut pas dire d’un match que c’est celui qui peut relancer une saison. Cela dit, on peut dire qu’on a changé notre projet de jeu. On a essayé de jouer calmement et ça nous a permis de perdre moins de ballons.

« Il fallait qu’on pose des problèmes à leur projet de jeu offensif, c’est ce qu’on a fait, rappelle Pierre-Alain Lavillette. Il fallait qu’on fasse durer les ballons en attaque pour pouvoir libérer des espaces dans leur défense, c’est aussi ce qu’on a fait en première mi-temps. La première mi-temps fut une belle réussite. L’ensemble de l’effectif a répondu présent par ses qualités de combat et d’abnégation. Je retiens ces mêmes qualités sur la deuxième mi-temps, même si on s’est vu recollés au score. On a manqué des buts. Leur gardien a fait des arrêts. Mais les situations étaient là. »

« Tout entraîneur qui voit son équipe s’impliquer dans le projet de jeu qu’on a défini ensemble ne peut être que satisfait. On a su maîtriser le money-time. C’est un match à retenir aussi bien niveau handball que pour l’état d’esprit qu’on y a mis. De plus, jouer devant un tel public c’est exceptionnel. On travaille toutes les semaines depuis le 10 août pour cela« , affirme le coach qui tient aussi à féliciter toute l’équipe d’animation et les bénévoles.

Camille MARSIGLIA

Crédit photo : Reynald Valleron – GazetteSports

Amiens Picardie Handball – Cercle Paul Bert Rennes HB : 20-19 (12-7)

Arbitres : Jean-Denis BARBA, Hervé VLAMINCK

1180 spectateurs

Amiens Picardie Handball :  Le Balc’h (10 arrêts, g.), Dominique (3 arrêts, g.) / Vannihuse (5), Barret / Lelièvre (2), Devaux (1) / Petrenko (3), Scattolari (2), Piolé / Tchinda, Soudani (2) / Zirn (2), Prunié / Tongmen Tatto (3)

Entraîneur : Pierre-Alain Lavillette

À lire aussi >>

DÉBAT : L’APH peut-elle manquer le coche ?

HANDBALL : L’Amiens PH commence fort !