Malgré les fêtes de la Toussaint, les courses ne font pas relâche au Petit Saint Jean. « Gageons que le public sera un peu plus nombreux que dimanche où les P’tis Monstres se sont apparus bien discrets. Malheureusement ! » soupire d’ailleurs le président Philippe Levasseur en faisant référence à une animation Halloween. Avant qu’il ne plante le décor d’une réunion réservée aux galopeurs, à enjeux nationaux et déclinée un jour férié. « Mais c’est dorénavant une habitude » mentionne encore l’intéressé.

Dès le milieu de l’après midi, le cadre de verdure amiénois se découvrira des couleurs. Celles des casaques de participants à ces épreuves qui ne manqueront pas de saveur. « Certaines d’entre elles seront inscrites au challenge Yves Saint Martin. Un trophée à notre initiative qui a pour finalité de récompenser l’apprenti le plus performant sur notre gazon » rappelle Philippe Levasseur. « Rien n’est encore joué, ils demeurent plusieurs en course si je puis dire. D’autant que d’autres points resteront à subtiliser le samedi 11 novembre. A l’occasion d’une nouveau rendez-vous où les galopeurs apparaîtront en tête d’affiche »

Alexis Dugard aux anges

Dimanche, le premier rôle revenait aux trotteurs. Temps fort de cette journée, le prix Serge Reggiani est tombé dans l’escarcelle de Baron de l’Ormerie. Un pensionnaire d’Emilie Le Beller qui venait à bout de la résistance de Be Cool d’Eb. Un succès que son jeune partenaire, Alexis Dugard, traduisait en quelques mots : « C’est un chic cheval avec lequel j’avais déjà connu cette agréable sensation, lors du Trophée Vert, sur l’herbe de Royan-la Palmyre. Cette passion ? C’est un héritage familial. Mes proches étaient déjà dans le métier. Ma voie s’est rapidement révélée toute tracée et j’en suis ravi ! »

En marge de ces compétitions, Aude France, fleuriste et responsable de l’enseigne amiénoise « Fleur des Près » veillait à dynamiser un atelier « création en tout genre à base de citrouille » Attrayant programme que les plus petits ont d’ailleurs appréciés.

L’hippodrome d’Amiens présente une réunion hippique à enjeux nationaux le 1e novembre. Ouverture des portes dès 16 h 40. Huit épreuves seront au programme. Entrée gratuite.

Fabrice Biniek