A chaque journée suffit sa peine

Les structures amiénoises ont connues un dimanche compliqué. Péripéties en cascades, coup du sort, situations qui laissent un goût d’inachevé, voire amer.

L’Amiens SC dans un traquenard

S’il admettait qu’un point aurait suffi à son bonheur avant de défier un hôte invaincu, Hicham Andasmas dissimulait (très) mal sa frustration au terme d’un duel à l’invraisemblable dénouement ! « Ce n’est pas dans mes habitudes de fustiger le corps arbitral mais force est de constater que certaines décisions de la directrice de jeu se révèlent être particulièrement étonnantes. Lourdes de conséquence aussi » mentionne l’entraîneur amiénois, évoquant une fin de rencontre dans la confusion, marquée notamment… par un « penalty dont je cherche encore la raison » Une sanction « imaginaire », encouragée semble-t-il par un envahissement de terrain, « après que Marjorie Brioux n’ait été conviée à regagner prématurément les vestiaires, sans véritable explication » Climat particulièrement oppressant où les nordistes arrachaient un pourtant très improbable partage des points.

« C’est regrettable ! Cependant nous pouvons épiloguer indéfiniment, le score est entériné malheureusement. Il s’agit de deux points qui nous échappe mais les méritions nous au regard de notre prestation ? Nous avons bénéficié de quatre belles opportunités sans parvenir à les concrétiser » commentait Hicham Andasmas. Car privée de « cadres tels Naïm, Vlieghe, Julian et Gosse », l’équipe s’était alors révélée poussive. « Un jour sans peut-être » exprimait-il encore, en essayant d’atténuer une évidente, voire légitime déception.

Lillers – Amiens SC : 2 – 2 (1-2)

Arbitre : Mlle Henon assisté de MM. Cuisinier et Darras.

Buts pour Amiens SC : Dilly, Seret.

Exclusion : Marjorie Brioux (90e + 4)

AMIENS SC : Martin ; Merle, Dilly, Tribou, Bettens, Cazé, Forrierre, L. Seret, Soyer, Brioux, Vassant. Sont entrées en jeu : Brengath, Follain, C. Seret.

Amiens Porto en panne… sèche !

« Pour ce déplacement à Lille, nous avions fait en sorte d’avancer sensiblement la rencontre de l’équipe « B » afin de pouvoir disposer du mini-bus. Il était convenu que celui-ci passe récupérer sept joueurs au lieu de rendez-vous habituel afin de nous rejoindre dans le Nord. Malheureusement, ce véhicule a connu des soucis de fonctionnement et le turbo a cédé. Etant moi-même à proximité de Lille avec une partie du groupe, nous sommes allés nous présenter et avons raconté nos péripéties. » précise l’entraîneur Hacène Kichou, surpris par « l’attitude guère chaleureuse » de son hôte.

« L’arbitre a fort logiquement considéré un forfait mais nous avons fourni les justificatifs, notamment de la dépanneuse. La ligue va se concerter, statuer mais comme le stipule le règlement tout porte à croire que ce duel sera bel et bien à rejouer »

LOSC – FC Porto Portugais Amiens : forfait du FC Porto Portugais Amiens.

Arbitre : Mlle Delattre assistée de MM. Charton et Allouchery.

L’ESC Longueau, mission impossible

Sébastien Héreau ne se faisait guère d’illusion sur le chemin qui menait dans l’Oise ! « Comment aurait-il pu en être autrement lorsque vous ne pouvez présenter que neuf joueuses au coup d’envoi ? » argumentait l’entraîneur longacoissien, dont les coups du sort paraissent vouloir s’acharner en ce début de saison. «Avec Margot Demay et Laëtitia Kuzmiak actuellement blessées, Estelle Boette suspendue, notre effectif a des allures de peau de chagrin. Je tiens aussi à remercier Céline David venue nous prêter main forte en seconde mi-temps après s’être arrangée au niveau professionnel » évoque-t-il encore. Avant de poursuivre. « Une fois n’est pas coutume, nous avons refusé de jouer, privilégiant une organisation plus défensive. Dans le but d’éviter de voler en éclats. Les filles ont été héroïques, ont plié devant Mégane Matret, ex-internationale, qui à trois reprises au retour des vestiaires est parvenue à se mettre en évidence »

Battu, l’ESC Longueau ne paraissait cependant pas abattu au terme de ce duel. « Le contexte était très particulier. Les demoiselles peuvent cependant être fières de leur prestation. Inquiet pour l’avenir ? Pour quelle raison ? Je suis optimiste de nature et demeure persuadé que le travail consenti par les unes et les autres portera ses fruits. Le groupe est jeune, se doit d’apprendre. C’est à mon sens juste une question de temps. »

AS Beauvais Oise – ESC Longueau : 5-0.

Arbitre : Mlle Rygaloff assistée de Mlle Paillard et M. Mazalrey.

ESC LONGUEAU : Raingeval, Rose, Santerre, Degrez, Héreau, Perrier, Steabler, Matias, David.

 

Football à sept

Dominées à domicile lors de la rencontre inaugurale de ce championnat par les réservistes de Montdidier (1-4), les demoiselles de Querrieu ont connues semblable mésaventure dimanche. Subissant alors d’une formation « B » du CAFC Péronne particulièrement réaliste (1-3) Et malgré l’ouverture du score par Angélique Pruvot, la troupe locale n’a pu soutenir durablement la comparaison, concédant un penalty avant de s’incliner ensuite logiquement.

Querrieu – CAFC Péronne (b) : 1-3

But pour Querrieu : Pruvot.