L’Amiens SC avait encore la tête ailleurs…

De retour sur les terrains, deux semaines après l’effondrement d’un garde-corps provoquant la chute d’une centaine de supporters lillois au stade de la Licorne, l’Amiens SC souhaitait se donner un peu de baume au cœur en revenant victorieux de son déplacement à Toulouse. Combatifs en première mi-temps puis résignés au retour des vestiaires, les Amiénois ont donné le sentiment d’être atteints moralement par les polémiques.

Une sixième défaite sans inscrire le moindre but

Ce duel de mal-classés a logiquement tourné en faveur de locaux plus incisifs et réalistes dans les deux zones de vérité. Avec cette sixième défaite en huit matches, les Amiénois s’enfoncent au classement et semblent plus que jamais afficher leurs limites. « Je ressens de la frustration, notamment par rapport à la première période durant laquelle nous avons su poser des problèmes à Toulouse. On savait que, dans ce genre de match, l’équipe qui ouvrirait le score prendrait un gros avantage », professe Christophe Pelissier.

A l’exception de la large victoire contre Nice (3-0, 4e journée de Ligue 1), les Amiénois n’ont jamais dominé leur sujet et l’animation offensive picarde ne cesse de poser question. Et bien que cette défaite ait été concédée sur le plus petit des écarts, elle ne doit pas masquer la réalité : Amiens est dos au mur. « Il ne faut pas se lamenter mais continuer de travailler. On sait que la saison va être difficile. C’était un exploit de monter en L1 et ça en serait un encore plus beau de se maintenir », prévient le technicien picard.

Gouano expulsé, Kakuta sorti sur blessure

Une mission rendue d’autant plus complexe que le contexte autour du club n’a jamais été aussi pesant. « Quand on parle négativement d’un club, tout le monde est touché mais on ne veut pas se chercher des excuses, réfute l’entraîneur de l’ASC. Notre terrain d’expression, c’est le football et il faut s’en tenir à ça. » En attendant de savoir si la rencontre face à Lille sera bel et bien rejouée, le promu flirte désormais avec la zone rouge.

Pour éviter de sombrer, il faudra relever la tête lors de la réception de Bordeaux… au Havre. Le tout sans Gouano, expulsé contre Toulouse et donc suspendu, et peut-être même sans Kakuta, sorti sur blessure. Décidémment, les mauvaises nouvelles s’accumulent et absolument rien ne sera épargné à l’Amiens SC, cette saison.

Romain PECHON

A lire aussi >>

FOOTBALL : Régis Gurtner n’a pas suffi

Photo d’archive – Leandre Leber – GazetteSports.fr




  • Laisser un commentaire