Qualification sur le fil pour Misfits !

Décidément, nos équipes européennes ont décidé de surprendre leur monde. Après une remontada fantastique de Fnatic et un échec cuisant pour G2 qui était pourtant le seed favori de l’Europe, c’était au tour de l’équipe Misfits de tenter de se qualifier pour le tour suivant.

Un premier match qui nourrit les espoirs de Misfits avant la chute

Lors de son premier match de la journée, l’équipe européenne affrontait les taiwanais de Flash Wolves pour valider une troisième victoire. Les stars de la LMS sont en difficulté depuis le début du tournoi. En enchaînant les défaite, leur bilan s’est traduit par un 0-3 lors de la phase allée, les mettant dans une position délicate pour la suite de la compétition.

Misfits a transformé l’essai. Malgré la mise à mal de Maxlore dans la jungle, entraînant un déséquilibre et une prise d’avantage de FW (first blood, first brick et infernal), l’équipe à l’emblème de lapin a réussi à retourner la situation. Notamment grâce à IgNar en feu sur son pick Thresh. Il signe un 100% de kill participation sur cette partie. La vision en mid game est à revoir sur cette partie. Manquante à l’appel, elle a longtemps empêché les MSF de prendre de bon fights alors que leur composition était totalement adaptée. C’est sur un regroupement d’objectif que la partie s’est inversée. La baron et les kill apportés aux carry a renversé la partie.

Puis, l’équipe a opté pour une draft différente. Avec un Yasuo top contre Tsm, puis une Rek’Sai full AD contre WE, ils se sont fermés la possibilité de gagner des fight après 25 minutes de jeu. Cette urgence de créer l’écart a fini par les pousser à l’erreur, sans aucune condition de victoire par la suite. Ils terminent donc la phase de groupe sur un 3-3. Aux vues de la prestation globale, c’est un goût de gâchis qui reste. Heureusement pour Misfits, TSM a perdu contre Flash Wolves, accordant un tie-break synonyme de dernière chance.

La qualification pour Misfits au Tie break !

Cho’Gath, Gragas, Orianna, Xayah et Taric. C’est la composition qu’a choisi Misfits pour jouer son destin dans ce match qualificatif contre les américains TSM. Et quel choix : tout d’abord, Hans Sama, Maxlore et POE se sont retrouvés sur leur picks de prédilection, et surtout la puissance d’un Cho poussé par son jungle s’est faite ressentir à l’heure où le champion s’impose comme God tier à la Toplane.

C’est d’ailleurs là que le premier déséquilibre s’est fait. Grâce à la présence de Maxlore, le Cho d’Alphari s’est retrouvé en plein possession de ses moyens. Intombable, le toplaner de Misfits était à l’origine des prises d’objectifs de son équipe. Très présent sur les kills (90%), il a permis aux siens de générer assez de global revenue pour créer 10k golds de différence, et ainsi se qualifier après 30 minutes de jeu.

Pour leur première saison dans l’élite, les rookies de l’Europe tiennent la dragée haute à de nombreuses équipes inscrites sur la scène internationale depuis des années. Le niveau de jeu, en constante amélioration impressionne l’ensemble des commentateurs. Il faudra tout de même travailler la draft et surtout la validation des parties. SKT ne se gênera pas vendredi en quart pour profiter de ces erreurs de « débutant » pour empocher leur billet pour les demies.

Liste des qualifiés et tirage au sort
Qualifiés :
  • Seed 1 : Longzhu Gaming, SKT T1, RNG, WE
  • Seed 2 : Samsung Galaxy, Misfits, Fnatic, Cloud9
Tirage au sort :
  • Longzhu Gaming – Samsung Galaxy, jeudi 19 octobre à 10h00
  • SK telecom T1 – Misfits Gaming, vendredi 20 octobre à 10h00
  • Royal Never Give Up – Fnatic,  samedi 21 octobre à 10h00
  • Team WE – Cloud9, dimanche 22 octobre à 10h00

 

 

A lire aussi >>

E-SPORT : Fnatic à l’arrachée !

Crédit Photo / Vidéo : Misfits – Twitter Officiel




  • Laisser un commentaire