Dupraz-Pelissier, destins croisés

Respectivement à la tête du Toulouse FC et de l’Amiens SC, Pascal Dupraz et Christophe Pelissier ont tous deux débuté leur carrière dans le monde amateur. Demain, ils s’affronteront pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. Le symbole de deux ascensions différentes mais tout aussi fulgurantes.

La richesse du monde amateur

Si le premier a amené « son » club – l’Evian TG – du championnat de France amateur à la Ligue 1, le second a vu son élan interrompu par l’interdiction de montée en Ligue 2 prononcée à l’égard de Luzenac, en 2013. Si cette décision a ralenti l’ascension de Christophe Pelissier, elle n’a pas brisé une carrière qui a connu un véritable rebond à Amiens. « Il a un beau parcours, j’ai aussi vécu cette ascension. Nous sommes des témoins d’un possible avènement au plus haut niveau alors que nous n’étions que des entraîneurs amateurs, se félicite Pascal Dupraz. Cela prouve aussi qu’il y a de très bons entraîneurs dans le monde amateur, même si tous n’ont pas la chance que nous avons eue. »

Fier de sa progression, l’entraîneur de Toulouse considère que ce parcours atypique est une force au moment d’agir au sein du monde professionnel : « C’est très vertueux d’un point de vue pédagogique. Chez les amateurs, on porte les cônes, on fait les séances, la préparation athlétique, celles des gardiens, etc. Cela permet de ne pas trop se plaindre quand on arrive chez les professionnels parce que l’on gagne très bien notre vie, que l’on est entouré d’entraîneurs que l’on nomme « adjoints » et qui sont meilleurs que nous car ils sont spécialistes alors que nous sommes généralistes. On s’aperçoit alors que la vie est belle et que l’on fait un métier exceptionnel. »

Alors que ce Toulouse-Amiens sera le premier affrontement en Ligue 1 entre ces deux techniciens, ils se sont déjà croisés lors de leur formation à Clairefontaine. Néanmoins, ils ne se feront aucun cadeau au cours d’un match déterminant pour deux formations qui n’ont pu gagner depuis la fin août. « En cas de victoire, cela pourrait nous permettre de passer la barre des dix points, note Dupraz. Il ne m’appartient pas de juger le niveau de l’adversaire, j’attends une bonne performance du TFC. Si le contenu est de qualité, on pourra prétendre à l’emporter. On s’attend à avoir une réelle opposition avec une équipe qui veut, comme nous, remporter la partie. » Cependant, il ne pourra y avoir qu’un seul vainqueur. A moins que les deux équipes ne se partagent les points en se séparant sur un score de parité…

Romain PECHON

A lire aussi >>

http://gazettesports.fr/2017/10/13/football-toulouse-or-to-win/

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.