Les Gothiques à l’épreuve de Bordeaux

Quatre jours après une défaite en terre niçoise, les Gothiques retrouvent le Coliséum en recevant des Boxers de Bordeaux qui sont parmi les favoris du championnat.

Consignes respectées

Frustrés de leur manque de réussite offensive, les attaquants Amiénois savent comment régler ce problème. « On doit travailler les rebonds et mettre des « buts de merde », indiquait Jérémie Romand après la défaite contre Grenoble. On doit se faire mal devant le but« .

Force est de constater que les Gothiques ont su appliquer ces consignes à Nice, malgré la défaite. En créant du trafic devant le but, les Amiénois ont trompé Khoroshun à trois reprises. Insuffisant, toutefois, pour s’imposer, tant les azuréens ont eu un réalisme froid.

Jeu défensif coupable

Pour s’imposer contre les Boxers, il faudra cependant retrouver le jeu défensif affiché contre Grenoble. Coupables sur trois des cinq buts encaissés, les joueurs Amiénois n’ont pas aidé leur gardien. De telles largesses défensives ne pardonneront pas face à Bordeaux et son offensive de feu. Possédant la meilleure attaque avec cinquante buts inscrits en dix rencontres, soit vingt-six de plus que les Gothiques, Bordeaux compte cinq des vingt meilleurs buteurs de la Ligue Magnus.

Les attaquants Amiénois devront donc se montrer vigilants derrière, tout en se montrant enfin réalistes. « Quand on se crée sept ou huit occasions par match et qu’on ne marque pas, ça crée de la frustration, ajoute Romand. On est moins sereins devant la cage. Il nous manque un petit truc pour la pousser plus au fond« .

Les Gothiques ont la recette, il ne reste plus qu’à l’appliquer pour enfin accrocher un gros au tableau de chasse des Amiénois.

Adrien ROCHER

A lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques rechutent

Crédit photo : Roland Sauval – Gazette Sports




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.