Fortunes diverses pour Montières et Glisy

Ce week-end, la coupe de France disputait son 5e tour et, pour la première fois depuis 1967, les rencontres opposaient le plus souvent des équipes picardes à des adversaires nordistes. Il était donc difficile de comparer les différences de niveau mais on imaginait généralement que les formations picardes allaient souffrir.

Glisy entre dans la légende

La coupe de France est une épreuve à part : on l’a encore vu ce dimanche, sur le terrain de Glisy qui s’est distingué. Pourtant, on ne donnait pas cher des chances des joueurs de Julien Duchossois qui étaient même menés au score à la mi-temps par ASCQ. La prolongation ne voyait pas les joueurs de Glisy faiblir. L’épreuve des tirs au but était donc décisive et elle a été favorable à Glisy qui sera le Petit Poucet pour le 6e tour. La coupe de France transcende les joueurs qui tels ceux de Glisy qui réalisent exploit sur exploit.

Fin de l’aventure pour les Gamachois

Mais attention à la chute car, et c’est souvent arrivé dans le passé, les joueurs éprouvent de grosses difficultés à redescendre sur terre. C’est la remarque qu’a faite l’entraineur de Gamaches, Sébastien Carbonnier. Il félicitait ses joueurs s’étant fort bien défendus devant Boulogne (National). La défaite a été honorable et le public plus important que d’habitude. Plus de mille spectateurs s‘étaient en effet déplacés pour assister à l’exploit, qui ne s’est pas produit. Il va falloir maintenant se replonger dans le championnat qui est, pour tous les clubs, le pain quotidien. Il va aussi falloir remotiver les troupes et faire en sorte que les matches soient disputés avec le même enthousiasme et la même détermination.

Montières n’a pas pu créer la surprise

L’entraineur de Montières-Etouvie, Philippe Pexoto n’était, quant à lui, pas trop déçu de l’élimination de son équipe face à Cambrai 5-2. Il estimait même que ce n’était pas si mauvais que cela et que son équipe repartirait au combat, dimanche prochain, en championnat sans aucune difficulté. La coupe de France est évidemment l’épreuve la plus populaire du football français. Elle permet à certains clubs amateurs de se mettre en évidence, de faire en sorte que les sunlights soient projetés sur eux et que le trésorier reçoive parfois une belle somme d’argent.

De l’argent qui, parfois, fait tourner les têtes et fait plus de mal que de bien. L’exemple le plus frappant est, incontestablement, celui de Calais : finaliste voici une vingtaine d’années contre Nantes et aujourd’hui, en liquidation. Tout cela parce que les dirigeants de l’époque ont dilapidé l’argent qu’ils venaient de recevoir.

Le tirage du 6e tour aura lieu vendredi prochain à Villeneuve-d’Ascq.

Cinq clubs de la Somme restent en course : l’AC Amiens qui a souffert à Escaudain, Roye-Noyon, les Portugais d’Amiens, l’USO Albert et Glisy.

Lionel HERBET

A lire aussi >>

FOOTBALL : Glisy crée l’exploit, Longueau s’arrête là !

Crédit photo : Lionel Herbet – GazetteSports.fr




  • Laisser un commentaire