BOXE : Christophe Sebire repart en campagne

0
63

BOXE : Christophe Sebire repart en campagne

Les aficionados de boxe auront dû patienter un an, avant qu’ils ne puissent assister à une soirée pugilistique à Amiens.

Un an, c’est long et Jérôme Fouache qui anime le club de l’Amiénois Boxing Club, est bien conscient qu’il est difficile de fidéliser, dès lors, un public. Non seulement l’amener dans un premier temps et, ensuite, le faire revenir afin d’assister à un gala de boxe.

On se souvient qu’en octobre 2016, Christopher Sebire avait séduit les spectateurs du cirque municipal. Il avait en effet battu aux points (en 12×3) l’Argentin Coggi et s’était emparé de la ceinture mondiale, dans une fédération certes modeste mais qui a le mérite de pouvoir faire connaitre de futurs champions : la WBF (World Boxing Foundation). Sebire venait de remporter son 25e succès et l’avenir promettait d’être intéressant au niveau sportif et, évidemment, financier.

Malheureusement, et pour des raisons qui nous échappent, Sebire n’est plus remonté sur un ring.

Les Argentins souhaitaient qu’il vienne accorder une revanche chez eux à Coggi. Le combat ne s’est pas fait et Sebire a repris son train-train habituel avec son travail de conducteur à Rouen, ses entrainements à Rouen mais aussi Amiens.

Sebire n’a donc rien gagné financièrement s’entend depuis un an et c’est là où le bât blesse.

La boxe ne nourrit pas son homme en France mais quand celui-ci ne boxe qu’une fois l’an, c’est intolérable.

Christopher Sebire disputera le samedi 14 octobre le combat vedette de la réunion qui se déroulera non pas dans le cadre du cirque Jules Verne mais au Coliseum. L’adversaire n’est pas encore connu mais le combat aura lieu en 6×3.

« Rester un an sans combattre, c’est long, déclare Jérôme Fouache. Voilà pourquoi je n’ai pas voulu qu’il fasse un championnat. Il lui fallait un combat de préparation ».

Trois autres pros amiénois seront à l’affiche mais nul doute qu’un homme va recueillir un certain mouvement de sympathie.

Il s’agit d’Adil Hattab qui tente une sacrée aventure puisque cela fait exactement douze ans qu’il n’a plus boxé.

Est-ce un handicap insurmontable ?

Jérôme Fouache est persuadé du contraire.

« La réponse, Adil nous la fournira sur le ring », poursuit Fouache.

Mais les qualités affichées lorsqu’il était welter, à savoir son coup d’œil et le fait de boxer mains basses, seront-elles suffisantes maintenant qu’il est devenu moyen ? Adil veut adresser un ultime hommage à son père, décédé voici un moment.

Durant sa longue inaction, Adil s’est entretenu physiquement.

Bryan Rigaux est le neveu de Sebire mais surtout le plus jeune des quatre pros puisqu’il n’a que 18 ans.

Enfin, Jimmy Lambert, licencié à Amiens, nous vient de Creil et plus particulièrement du Team Vitu. Ces trois pugilistes boxeront en 4×3.

Au programme également quatre combats amateurs.

Début de la réunion samedi 14 octobre, à 19h30.

Lionel Herbet




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.