FOOTBALL FEMININ : Camille Martin et Océane Follain, les extrêmes de l’Amiens SC

En ce début de saison, pour voir des buts, il faut aller assister aux matches des féminines de l’Amiens SC. Entraînées par Hicham Andasmas, les Amiénoises se sont montrées très efficaces et elles ont marqué la bagatelle de 18 buts en deux matches !

Après avoir infligé un 4-0 à Hénin Beaumont pour la première journée de championnat, l’ASC s’est promené, une semaine plus tard, en coupe de France contre Pont Sainte Maxence. Pour autant, Hicham Andasmas et ses joueuses gardent les pieds sur terre. La saison sera encore longue et parsemée d’embûches mais le fait d’avoir pris un excellent départ, ne peut que donner la confiance aux joueuses de l’ASC.

Dimanche contre Pont, deux joueuses étaient « nouvelles », la gardienne Camille Martin, qui n’est pas encore allée ramasser le ballon dans ses filets, et Océane Follain, jeune attaquante qui a marqué sept buts contre Pont. Occasion idéale de les réunir au coup de sifflet final, au centre du terrain de Montières.

Aux sept buts inscrits contre Pont, il faut ajouter les trois contre Hénin. Océane Follain s’est donc installée en tête du classement des buteuses du club. Cette jeune fille, souriante au moment où elle est interrogée, n’a pas fini de nous surprendre. Elle incarne la nouvelle génération des jeunes joueuses qu’Hicham Andasmas a pris l’habitude d’aligner. « La saison dernière, j’étais avec les U18 du club. Hicham m’a appelée pour jouer en senior. » Le résultat est concluant. Originaire de Lafresnoye près d’Aumale dans la Somme, Océane est étudiante en Terminale au Lycée La Hotoie à Amiens.

En ce qui concerne Camille Martin, on peut parler de retour au club puisque la saison dernière, elle était à Beauvais : « Je ne suis pourtant pas une vraie gardienne car à Beauvais, je jouais en numéro 10. Je me suis blessée à la cheville et, du coup, la rééducation a été plus longue que prévu. Notre gardienne est partie et on m’a proposé ce poste qui me plait. Je suis toujours gardienne car Maeva Wallois est aussi blessée à l’ASC ».

Camille Martin nous vient de Blangy sur Bresle, le pays du cyclisme. Camille et Océane sont évidemment conscientes que des matches plus difficiles arriveront tôt ou tard. Mais en chœur, elles répondent : « On y croit ». Elles ont raison.

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire