SPORT ET MODE : L’avis de deux candidates à Miss Élégance

Nous continuons notre rubrique hebdomadaire pour mieux comprendre les différentes façons d’aborder et de combiner l’apparence vestimentaire et esthétique avec l’activité d’un ou plusieurs sports. Pour cela, nous allons, cette semaine, vous faire part des avis de deux autres jeunes filles ayant participé au concours Miss Élégance Somme : Chanelle et Charlotte.
L’élection ayant eu lieu le samedi 16 septembre, Charlotte Roux est arrivée 5ème du classement et Chanelle Houriez a eu droit à l’écharpe de la « 2ème Dauphine ».
Charlotte, 22 ans, est devenue fleuriste après l’obtention de son CAP et du diplôme de fleuriste.
Quant à Chanelle, 21 ans, elle est en deuxième année de psychologie à Amiens et aimerait, par la suite, ouvrir son propre cabinet de psychologue.
Lors de notre rencontre le 2 septembre, elles avaient toutes les deux posé en tenues de soirée puis en tenues de sport, soigneusement choisies par Intersport Amiens. L’une d’entre elle nous avait, par la suite, confié pratiquer plusieurs sports très régulièrement tandis que l’autre était plus réservée sur la question.
Mais qu’importe, leurs réponses au sujet qui nous intéresse ont la même valeur qu’elles soient de grandes sportives ou non : pensent-elles qu’une activité physique intense est compatible avec le standing qu’on attribue souvent aux Miss, comme elles ?

Comment en êtes-vous arrivées à participer à ce concours ?

Chanelle : J’ai déjà été sollicitée par d’autres comités et j’ai été plus ou moins déçue. Celui-ci me semble beaucoup plus complet, organisé, nous sommes mises au courant de tout et très bien suivies.

Charlotte : C’est une amie qui m’a encouragée à y participer. J’en ai parlé à mes parents, mes amis et ils m’ont dit « Allez, vas-y, fais-le » ! Je me suis dit que ce serait une bonne expérience et au final c’est le cas : on est chouchouté, on s’occupe bien de nous et tout est bien organisé. C’est sympa !

Pratiquez-vous une activité sportive ?

Charlotte : Je ne pratique pas un sport en particulier. En revanche, j’aime bien aller courir toute seule, en plein air. Quand j’étais au collège, je faisais du Hand mais ce n’est pas toujours facile de se libérer quand on travaille. Si j’avais la forme de pratiquer un sport après une longue journée de travail, je le ferais.

Chanelle : J’ai eu la chance d’avoir un père qui tenait une écurie donc je suis cavalière depuis ma petite enfance. On a certainement dû me poser sur le dos d’un cheval dès mes six mois (rires) mais j’ai commencé les cours à l’âge de 4 ans. Par la suite, j’ai participé aux championnats de France, j’ai eu mes qualifications. Je suis vice-championne de Picardie et j’ai plusieurs titres de championne de Somme. Pour moi, l’équitation est un mode de vie. À côté de ça, je suis inscrite en salle de fitness depuis deux ans et demi : j’y vais trois fois par semaine à raison de deux heures. Je fais aussi de la course à pied et vais d’ailleurs essayer de préparer la Transbaie.

Pourquoi vouloir faire du sport ?

Chanelle : Tous les jours, il me faut ma dose de sport, j’en ai besoin. En ce qui concerne la fitness, c’est venu petit à petit et, au final, je me suis rendue compte que, grâce à ça, je me sentais mieux dans ma peau. Idem pour la course à pied, je sens que j’en ai besoin maintenant. Ça me permet d’évacuer. J’avais cette volonté de découvrir d’autres sports que l’équitation pour me surpasser physiquement.

Charlotte : Quand je vais courir, c’est en partie pour garder la forme mais surtout pour me vider la tête, libérer l’esprit. Ça fait aussi du bien pour éliminer mais ce n’est pas principalement pour ça que je le fais.

En ce qui concerne les équipements ?

Charlotte : Brassière obligatoire ! Sinon, ça ne va pas du tout ! (Rires) Il me faut aussi des chaussures adaptées pour un bon maintien : il m’arrive de courir dans des chemins de terre et donc que les parcours ne soient pas plats. Aussi, je m’attache systématique les cheveux, sinon c’est assurément les cheveux devant les yeux !

Chanelle : La brassière est un confort dont il est difficile de se passer. Pour ce qui est des pratiques de fitness ou de course à pied, j’ai besoin d’avoir beaucoup d’amortis dans mes semelles parce que j’ai les genoux et chevilles assez fragiles, ça me permet de compenser autrement. En ce qui concerne l’équitation, j’estime que le casque est la première chose dont il faut parler, c’est capital. Pour avoir eu un accident il y a six ans, (mon casque était fracassé) je ne passerais pas une seule minute sur le dos d’un cheval sans casque. Tant pis s’il faut dépenser de grosses sommes pour avoir la meilleure qualité, quitte à faire une croix sur d’autres équipements moins utiles : le plus important, c’est le casque.

Sport et maquillage, ça vous inspire quoi ?

Chanelle : Je ne vois pas l’intérêt de cette association ! Voir ces filles qui transpirent du fond de teint, du mascara, tout ça tout mélangé… ! (Rires). Il faut rester la plus naturelle possible. Chaque chose en son temps, il ne faut pas tout mélanger ! Soit c’est la mode, soit c’est le sport ! Mais on peut rester féminine tout en faisant du sport sans pour autant être maquillée ou porter plein de bijoux ! Par exemple, en accordant les couleurs de notre tenue.

Charlotte : Non ! Comme ça au moins, on peut se frotter les yeux et on n’a pas d’énormes traces de mascara (Rires) ! Il faut savoir être belle au naturel. On peut très bien être féminine et pratiquer notre sport. Ce n’est pas un problème !

Quel est le sport ou l’équipe ou le joueur qui vous attire le plus ?

Charlotte : J’aime bien le Hand : que ce soit assister à un match ou le regarder à la télé. Je ne saurais pas citer un autre sport que j’aime mais ça ne veut pas dire que je n’apprécie pas regarder du sport. Peu importe lequel, je m’adapte et je le regarde avec plaisir surtout quand c’est d’actualité. Je veux avoir mon propre avis et être en mesure de pouvoir en parler et être dans le coup. Je ne fais pas partie de ces filles qui râlent contre le foot, par exemple. Ça ne me dérange pas de regarder ! Surtout maintenant qu’Amiens est en Ligue 1, il faut les supporter ! Après, j’ai mon filleul qui fait du hockey et du foot donc j’assiste à tous ses matches. Mon joueur préféré, c’est lui (Rires) !

Chanelle : Je suis évidemment l’évolution de l’équipe de France de Saut d’obstacles, mon père ayant été réserviste et servait à l’équipe de France quand il y avait un cheval blessé ou un cavalier dans l’incapacité de concourir. Sinon, pour ce qui est de la musculation ou fitness, j’aime bien regarder les vidéos de Sissy Mua et de Justine Gallice. J’aime leur état d’esprit et ce qu’elles nous proposent.

Chanelle avait été la première à faire remarquer que le sport pouvait aussi aider à se contrôler et à gérer le stress. « Je sais que quand je rentrais sur un concours d’obstacles, dix secondes avant j’avais une bonne dose d’adrénaline et une boule au ventre, mais quand il fallait y aller, c’était parti » !
Cette aptitude l’a surement aidée samedi 16 septembre, elle qui a obtenu 14points/21 et l’aidera encore lors de l’élection Miss Élégance Picardie, le 11 Novembre, où elle se rendra accompagnée de Marie-Lise Ferry, Miss Élégance Somme, et des deux autres dauphines.

Camille MARSIGLIA

 




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.