HOCKEY-SUR-GLACE : Troisième défaite consécutive pour les Gothiques

Amiens a bien mal démarré sa semaine. Logiquement vaincus par Lyon (1-3) au Coliséum, les Gothiques ont enchaîné une troisième défaite de rang, avant deux matches importants ce week-end.

Premier tiers raté

D’entrée de match, Amiens se met dans les plus mauvaises dispositions. Alors en supériorité, Giroux manque totalement sa passe, Mickevics récupère le palet et ouvre la marque (0-1, 3’51). Un but qui a donné le tempo d’une première période compliquée : « On prend un but d’entrée alors que l’on est en supériorité, et derrière on y est allé à reculons, alors qu’eux arrivaient très forts », analyse Léo Guillemain.

En effet, Lyon domine complètement la première période. Et si Amiens peut, à nouveau, compter sur son gardien, il peut également remercier le poteau sur un tir lointain de Gerling (10’). Les Gothiques sont étouffés dans leur zone et subissent le jeu. N’avoir qu’un but de retard au buzzer est presque flatteur pour les Picards.

Réaction d’orgueil

Mais d’entrée de seconde tiers, les choses se compliquent. Takac, derrière la cage, parvient à trouver Ankerst, l’ancien Gothique profite du décalage pour tromper Buysse, battu par la passe (0-2, 20’45).

Les Gothiques semblent ne pas pouvoir s’en sortir mais finissent par réagir. Laakkonen, côté droit, parvient à trouver Trabucco, qui oblige Jucers à son premier bel arrêt de la soirée (25’). Le gardien letton se montre ensuite décisif par deux fois devant le duo Giroux-Romand (29’ et 34’), avant de craquer devant Matima, bien servi par Laakkonen (1-2, 35’16).

Le but réveille complètement les Gothiques qui sont désormais dominateurs dans le jeu. Giroux et Trabucco (37’) sont même proches de l’égalisation en supériorité, mais ne parviennent pas à tromper Jucers.

Domination stérile

Toutefois, les occasions se font de plus en plus nombreuses. Sur une supériorité, Giroux, esseulé, touche la transversale de Jucers (44’), avant que le portier lyonnais ne réalise un très bel arrêt sur Matima, en angle fermé (45’).

Dans le jeu, le troisième tiers des Gothiques est plus qu’intéressant, mais les joueurs de Mario Richer ne trouvent pas la faille. Si bien qu’après un nouveau poteau, touché cette fois par Da Costa (52’), Lyon sort petit à petit de sa zone et finit par plier le match, en cage vide (1-3, 59’11).

Dès lors comment expliquer cette équipe aux deux visages ? Romain Bault a une explication : « On doit jouer soixante minutes, et cette erreur au début de match nous coûte cher, analyse le défenseur. Le groupe dormait. Le troisième tiers était mieux, mais ça n’a pas suffi. On ne doit pas essayer de jouer un autre jeu, ce soir, on n’a pas vraiment joué notre jeu. C’est à nous de nous remobiliser et de faire ce que l’on a su faire en préparation et sur les premiers matches. Il faudra que l’on soit prêt pour affronter Mulhouse ».

Réaction attendue donc ce vendredi, toujours au Coliséum, face aux Scorpions de Kévin Hecquefeuille. La victoire sera plus qu’impérative, sous peine de voir les Gothiques s’enliser dans une situation incofortable.

Adrien ROCHER

 

AMIENS – LYON : 1-3 (0-1, 1-1, 0-1)

Coliséum, Amiens

Affluence : 1500 spectateurs

Arbitre : MM. Gremion et Bourreau

BUTS : 0-1, Mickevics (IN), à 3’51 ; 0-2, Ankerst (assisté de Takac), à 20’45) ; 1-2, Matima (AN, assisté de Halley et Laakkonen), à 35’16 ; 1-3, Takac (assisté de Mickevics et Ankerst), à 59’11.

AMIENS : Buysse et Savoye (gardiens) ; Narbonne, Karmeniemi, Favarin, Smach, Prissaint, Guillemain ; Bault, Matima, Giroux, Romand, Trabucco, Suire, Olive, Laakkonen, Da Costa, West, Halley, Kuralt. Entraîneur : Mario Richer.

LYON : Jucers et David (gardiens) ; Cutosse, Favre-Felix, Demiters, Roussel, Levesque, Chernook ; Delemps, Breton, Kazarine, Gerling, Sims, Ankerst, Michel, Takac, Labrecque, Lamirault, Correia, Abramov, Mickevics. Entraîneur : Mitja Sivic.




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.