FOOTBALL – Justin N’Goma : de Victorine Autier à l’Amiens SC

C’est l’homme qui incarne le mieux l’esprit de la pré formation à l’Amiens SC. Et pour cause puisque cela fait aujourd’hui douze ans qu’il est arrivé au club. Au centre de formation de l’ASC, tout le monde le connait bien et l’apprécie. Justin n’Goma est en effet un ancien de la maison.

« Cela commence à faire beaucoup, souligne avec le sourire Justin. Cela fait en effet douze ans que je suis au club. Mon arrivée est due à des circonstances heureuses puisque, c’est Eric Pegorer, alors directeur du centre qui m’a fait venir. Je remercie Dieu de m’avoir permis de rencontrer Eric. Dans la vie, chaque circonstance est une volonté de Dieu ».

A écouter Justin N’Goma, on croirait se trouver face à Oscar Ewolo qui, lui aussi, est non seulement très croyant mais a donné sa vie à Dieu.

« Je suis son grand frère car je suis plus âgé que lui, précise Justin. Je suis dans la même mouvance que lui car tous les deux, nous croyons en Jésus Christ. Mais attention, je ne suis pas parfait car il m’arrive de faire des erreurs. »

Cela n’a pas été facile pour Justin N’Goma de se faire une place au sein de l’ASC, lui qui venait d’un club de réputation douteuse: Victorine Autier. Il en était même l’entraineur.

« Mais quand M.Pegorer est venu me chercher, je ne le connaissais pas. Nous avons discuté et il m’a fait une proposition en me laissant le choix de prendre soit les U18, une catégorie qui existait encore soit les U15. J’ai préféré prendre cette catégorie puis j’ai pris les U 14 et, cette saison, j’ai les U15 qui évoluent en championnat des Hauts de France. »

Justin N’Goma est donc spécialisé dans le domaine de la pré formation soit juste avant l’entrée directement dans la formation. Il s’agit d’une étape importante pour tous ces jeunes qui n’ont qu’un objectif : devenir professionnel un jour.

« Les meilleurs de la pré formation seront donc retenus pour intégrer la formation, poursuit Justin. Notre travail consiste à préparer les garçons à intégrer le centre. J’ai 19 garçons à ma disposition dont deux sont au Pôle Espoir de Liévin. Ce sont vraiment les meilleurs qui entreront en formation. »

Justin N’Goma insiste beaucoup sur un aspect de plus en plus important : le mental.

« Ma conception est qu’il faut d’abord être fort mentalement pour réussir. Faute de quoi le jeune n’aura aucune chance. Les générations actuelles pensent qu’il est suffisant de devenir professionnel avec le peu de talent qu’ils possèdent. Beaucoup possèdent justement ce peu de talent mais ce qui fera la différence, je le répète, c’est le mental. Je n’arrête pas de le leur répéter.  Personnellement, c’est le mental qui m’a manqué quand j’étais jeune et c’est la raison pour laquelle, je corrige ce défaut. Je ne veux pas que les jeunes d’aujourd’hui reproduisent les mêmes erreurs. Personnellement, je jouais bien mais je pensais que c’était suffisant ».

Enfin, Justin N’Goma rappelle que son équipe n’a pas les mêmes obligations de résultats que les autres formations du club notamment les U19 et U17.

« Nous ne sommes pas soumis aux résultats comme les autres équipes mais quand même nous devons bien représenter le club. L’obligation n’est pas d’être premiers mais d’avoir des jeunes de qualité qui iront ensuite à la formation et qui vont travailler les bases techniques et tactiques. »

Dans la vie, Justin est employé à la ville d’Amiens en tant qu’éducateur sportif et il est marié avec une ancienne athlète de haut niveau qui a participé aux Jeux Olympiques. Chez lui, on ne parle évidement que de sport. L’enfant de Victorine Autier a fait son chemin. Jamais, il ne reniera son passé et il peut être fier du parcours qu’il vient d’accomplir.

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.