FOOTBALL – Patrice Garande : « Amiens a un début de championnat difficile mais… »

A la tête du SM Caen depuis 2012, Patrice Garande a connu une descente puis une remontée immédiate avec le club normand entre 2012 et 2014. C’est donc en observateur avisé qu’il donne son avis sur la trajectoire inattendue de l’Amiens SC, son adversaire du jour, passé du National à la Ligue 1 en l’espace d’un an.

Le match de Nice dans toutes les têtes

Après six journées de championnat, trois petits points séparent Caen, neuvième, de l’Amiens SC, quatorzième. Un écart tenu, d’autant plus valorisant que la formation normande réalise un bon début de saison, mais qui ne surprend guère Patrice Garande. « On va dire qu’Amiens est dans notre championnat, c’est donc un match important. Ce championnat est compliqué, il n’y a pas d’équipe larguée comme on aurait pu le penser. Je n’oublie pas qu’Amiens en a mis trois contre Nice, on verra quand on ira les jouer, avance-t-il avec prudence. Après, il y a l’état de forme des équipes, au moment où ils les ont joués, mais personne n’aurait parié un kopeck sur ce résultat. C’est une équipe qui a de la qualité, qui reste sur une certaine continuité avec une certaine philosophie avec un entraîneur qui a créé quelque chose autour d’un groupe de joueurs. »

Pour l’entraîneur caennais, cette dynamique de la montée est un atout non négligeable pour les Amiénois : « Je pense aussi que la façon dont ils sont montés leur sert aujourd’hui, c’est quelque chose qui fédère un groupe. On sent une grande solidarité, ils ont beaucoup de confiance en eux et ils croient en leur étoile mais il n’y a pas que ça. Il y a aussi de la qualité dans cette équipe. On est bien placés pour le savoir lorsqu’on est remontés, c’est ça qui donne l’identité d’une équipe. […] Quand on monte, on reste sur la dynamique de la montée. Alors parfois, en fonction de l’adversaire, on tombe sur plus fort que soi mais on sent une espèce de tranquillité dans ce club. » Et pour cause, si l’ASC compte quatre défaites depuis le début de la saison, ces revers ont été concédé contre Paris, Angers, Saint-Etienne et Marseille.

Avec des succès face à Nice (3-0) et à Strasbourg (0-1), le parcours amiénois est loin d’être ridicule jusqu’ici. A Caen, les hommes de Christophe Pelissier tenteront donc de faire coup double en renouant, tout d’abord, avec la victoire et, ensuite, en prenant des points à un concurrent direct dans la course au maintien. « Ce sera compliqué, on le sait. Une fois qu’on a analysé les forces et les faiblesses de l’équipe adverse, on essaie de se concentrer sur nous et sur ce qu’on doit faire. Il ne faudra pas avoir le moindre relâchement. Amiens a eu un début de championnat difficile mais ils n’ont jamais paniqué, ils ne se sont pas énervés, analyse Garande. Ils ont su rester fidèles à leurs valeurs et à leurs principes et ils ont commencé aussi à gagner. Pour moi, cette équipe sera difficile à jouer toute au long de la saison. »

Romain PECHON

FOOTBALL : Amiens « un bloc compact et agressif »




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.