FOOTBALL : Caen ça ne veut pas, ça ne veut pas

0
58
Gael Kakuta ( Amiens )

FOOTBALL : Caen ça ne veut pas, ça ne veut pas

Face à Caen et pour la cinquième fois de la saison, Amiens s’est incliné sans parvenir à inscrire le moindre but (1-0). Inférieurs dans tous les compartiments du jeu, les Picards n’ont pas su réagir après le revers concédé face à l’OM. Bien au contraire. Et si le penalty accordé à Caen est clairement litigieux, il n’a fait que débloquer un match qui échappait clairement à l’ASC.

Amiens résiste…

Décidément, l’Amiens SC a du retard à l’allumage. A Caen, les joueurs de Christophe Pelissier ne sont guère parvenus à faire mentir le constat fait par bon nombres d’observateurs mais aussi par leur entraîneur, jeudi en conférence de presse. Privés de ballon et constamment en retard, ils subissaient trois occasions nettes dans la première demi-heure. Libre de tout marquage, Rodelin décrochait une frappe sèche frôlant le montant droit de Gurtner (9e). Et si Konaté voyait sa reprise au premier poteau – sur un centre d’El Hajjam –  être déviée en corner (11e), c’était bien Santini qui pensait ouvrir le score en reprenant de la tête et au point de penalty un centre tendu de Guilbert (24e).

Si la première tentative de l’attaquant croate terminait sa course au ras-du-poteau, il fallait un Gurtner particulièrement vigilant pour s’interposer devant une frappe en pivot du Caennais dans un angle très fermé (26e). Trop imprécis techniquement, les visiteurs se montraient incapables de mettre le pied sur le ballon et ainsi se prémunir d’un danger revenant constamment sur leurs buts. Si Gaël Kakuta tentait de prendre le jeu à son compte, le soutien était insuffisant pour permettre à Amiens de mettre en difficulté l’arrière-garde caennaise. D’autant que sur l’une de ses rares opportunités, Konaté faisait preuve d’impatience et recevait donc le cuir en position de hors-jeu (36e).

… avant de céder

Une ultime frappe lointaine de Rodelin ponctuait donc une première période à l’avantage des locaux (42e). Les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, Amiens était à nouveau logiquement puni dès le retour des vestiaires. Pourtant, c’était bien El Hajjam qui ratait, seul aux six mètres, l’occasion de donner l’avantage aux siens à la suite d’un centre de Zungu (49e). Ce sera la seule tentative d’Amiens en seconde période. A la réception d’un corner de Bazile, Da Silva prenait le meilleur dans les airs sur Gurtner mais El Hajjam repoussait de manière acrobatique sur sa ligne (52e). Héros sur cette action, il endossait le costume de bourreau moins de deux minutes plus tard en concédant un penalty pour le moins discutable. Au duel avec le défenseur amiénois, Da Silva s’écroulait à l’entrée de la surface de réparation. Interpellé par son assistant, M. Ben El Hadj désignait alors le point de penalty et Santini transformait la sentence en trouvant la lucarne de Gurtner, parti du bon côté (1-0, 54e).

A l’image du match contre Marseille, Amiens continuait de subir la pression de son adversaire. Alerté par Bazile, la reprise de Repas, au premier poteau, était bien stoppée par le portier samarien (56e). Malgré des entrées précoces de Gakpé et Traoré, l’ASC demeurait stérile et dans l’incapacité de se procurer la moindre frappe. A contrario, Repas profitait de l’apathie générale pour allumer une énième mèche rasant la lucarne (80e). Incapable de cadrer la moindre frappe en seconde période, Amiens évitait même le break dans les ultimes secondes du temps additionnel sur une déviation de Rodelin prolongeait en corner par Gurtner (93e). Et même si Caen avait trouvé la faille sur un penalty discutable, sa victoire ne souffrait d’aucune contestation possible face à une équipe d’Amiens ne cadrant pas le moindre tir au cours de la rencontre.

Déjà criante le week-end dernier, les lacunes techniques de l’Amiens SC étaient de nouveau trop pénalisantes face à Caen, ce samedi. Impuissant offensivement et dans l’incapacité de produire du jeu, l’Amiens SC abordera donc le match contre Lille, samedi prochain, avec quasiment autant de doutes que son adversaire. Une victoire serait la bienvenue.

De notre envoyé spécial Romain PECHON

SM Caen – Amiens SC : 1-0 (0-0)

Stade d’Ornano, Caen

Affluence : 16 212 spectateurs

Arbitre : M. Ben El Hadj

But : Santini (54e s.p.)

Avertissements : Delaplace (59e) pour le SM Caen ; Konaté (57e), Monconduit (73e) pour l’Amiens SC

SM Caen : Vercoutre – Guilbert, Genevois (Sankoh, 89e), Da Silva, Mbengue – Bazile (Bessat, 85e), Féret (c), Delaplace, Repas – Rodelin, Santini

Remplaçants : Samba (g.), Sankoh, Bessat, Nkololo, Avounou, Leborgne, Deminguet.

Entraîneur : Patrice Garande

Amiens SC : Gurtner – Cissokho, Gouano, Adenon, Avelar – El Hajjam (Gakpé, 65e), Zungu, Monconduit (c.), Manzala (Traoré, 70e) – Konaté (Bourgaud, 79e), Kakuta.

Remplaçants : Bouet (g.), Dibassy, Ielsch, Ngosso, Bourgaud, Gakpé, Traoré.

Entraîneur : Christophe Pelissier

FOOTBALL – Hervé Bazile : « Amiens est un club sain »




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.