PARIS 2024 – Basile Rolnin : « Je veux être prêt pour 2024 »

0
52

PARIS 2024 – Basile Rolnin : « Je veux être prêt pour 2024 »

Il  fait partie de ces jeunes athlètes qui, en 2024, participeront peut-être aux Jeux de Paris. Basile Rolnin incarne cette nouvelle génération  de décathloniens qui sont évidemment stimulés par celui qui est le porte drapeau de la discipline : Kevin Mayer. Originaire de Tarbes, Basile Rolnin n’a pas hésité à quitter sa région afin de s’adonner à sa passion et il est licencié à l’Amiens UC.

En 2024, il aura la trentaine et c’est, pour lui,  l’âge idéal pour un  décathlonien : « Le décathlon est une discipline qui demande énormément d’expérience, indique Basile qui s’exprime avec beaucoup d’aisance. Il y a certes des jeunes mais la moyenne d’âge dans les grands championnats tourne  autour des 30 ans.  Les grosses performances commencent à arriver vers les 25 ans.  J’ai fait mes calculs et pour Paris, cela va tomber juste pour mes 30 ans. Participer aux Jeux, c’est une pression bien supérieure à celle que vous avez lors des championnats d’Europe ou du monde.  Vivre  les Jeux à Paris, ce serait le top avec aussi de belles émotions. Et j’imagine déjà qu’il y aura 70 000 spectateurs pour  encourager tous les athlètes français ou non. C’est quelque chose d’irremplaçable. Oui, je me projette déjà vers Paris. Il m’a manqué peu de choses pour que j’aille à Rio. Il me manque aujourd’hui de l’expérience et je dois encore apprendre. J’espère aller auparavant aux Jeux de Tokyo en 2020 et ce sera la première marche avant Paris. Je ne vais pas faire la fine bouche et s’il se passe quelque chose à Tokyo, je suis preneur. Je ne connais pas l’avenir mais je vais travailler de pied ferme pour être prêt. »

Basile Rolnin est néanmoins convaincu que pour arriver au top à Paris en 2024, il lui faudra ne pas connaitre la blessure, être animé de la même motivation, avoir une bonne équipe autour de  lui que ce soit au niveau médical ou de l’entrainement et surtout avoir beaucoup de patience. Avec plusieurs autres jeunes qui ambitionnent également d’aller à Paris en 2024 tels Corentin Ermenault ou Christopher Patte, Basile Rolnin a été présenté mercredi à Mégacité Amiens au public venu assister nombreux à la retransmission télévisée de la désignation de Paris par le CIO, depuis Lima au Pérou.

« Meyer a mis le décathlon en lumière grâce à lui. Il a des qualités incroyables et surtout, il est encore jeune. Il a ouvert une porte, des opportunités,  des perspectives, des rêves aussi.  Et c’est quelqu’un derrière qui il faut prendre le sillage. Sa vraie performance c’est d’avoir réalisé quelque chose qui n’était pas réalisable. »  Enfin, après nous avoir rappelé ce qu’était vraiment la famille des décathloniens qui luttent parfois jusqu’à l’épuisement et effectuent ensemble le tour du stade au terme de ces dix épreuves, Basile nous donne la recette pour devenir champion olympique : « Il faut l’expérience, la préparation, le calme, le sang froid,  des qualités physiques pour réussir le jour J ».

Lionel HERBET




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.