BOXE FRANÇAISE : Mohammed Oudji frappe fort et recrute les frères Bitto

Superbe opération que celle réalisée ces derniers jours par Mohammed Oudji, le chantre de la boxe française à Amiens et président du club de boxe française dans le quartier d’Etouvie. Il a, en effet, recruté deux des plus grands espoirs de la boxe française, en l’occurrence les frères jumeaux Massimo et Luciano Bitto. Deux frangins qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau et qui, surtout, sont quasiment au même poids. Du coup, ils ont bel et bien failli un jour se rencontrer dans une finale nationale.

Massimo est allé plus loin car en 2015, il est tout simplement devenu champion du monde en -80kg en battant l’Ukrainien Maks Hnezdilov à Servian (Hérault).

Nous les avons rencontrés récemment à la salle d’Etouvie où ils viendront désormais s’entrainer deux fois par semaine, le lundi et le vendredi.

« Nous sommes originaires de Wattrelos dans le Nord (nés le 25 avril 1995), souligne Massimo. Nos grand parents venaient d’Italie afin de trouver du travail. Ce n’était pas la mine mais le textile. Les enfants ont suivi et mon frère et moi sommes nés à Roubaix. Nous avons commencé à jouer au football mais également pratiqué le volley-ball et le tennis. Mais très vite, nous avons fait le constat suivant : le sport collectif ne nous plaisait pas. Du coup, avec mon frère jumeau, nous sommes allés dans le nouveau complexe de la ville qui venait d’ouvrir et sommes entrés dans la salle de boxe française. Dès le premier entrainement, nous avons été conquis par ce sport. Nous avons continué et cela fait maintenant dix ans que nous pratiquons la boxe française. Il arrive que nous nous produisions lors des mêmes réunions. Pourquoi ? Nous avons le même stress ensemble et n’étant pas seuls à boxer, je trouve que c’est plus cool. Nous sommes tous les deux champions de France mais personnellement, j’ai remporté une ceinture mondiale en junior, en 2015 ».

La réputation des frères Bitto est donc aujourd’hui incontestable puisqu’ils ont intégré l’équipe de France et participent régulièrement à des stages nationaux.

Répétons le, Mohammed Oudji a réussi un superbe coup en les faisant venir à Amiens. La semaine dernière, ils ont découvert la salle du club dans le quartier d’Etouvie. Une vraie ruche puisqu’ils étaient nombreux garçons et filles à s’entrainer dans une ambiance musicale.

« Cela faisait dix ans que nous étions dans le même club, poursuit Massimo. Nous avons voulu changer et, pour nous, le meilleur club qui pouvait nous accueillir, c’était Amiens. Cela fait quelques années que nous connaissons Mohamed Oudji et c’est un homme très bien. C’est la raison pour laquelle nous sommes venus ici à Amiens. Pour cette année, nous souhaitons devenir champions de France Elite A et avoir la possibilité de disputer un championnat du monde. Pourquoi pas à Amiens ? »

La boxe française ne fait évidemment pas vivre le pratiquant, fut-il champion du monde. Aussi, les deux jumeaux poursuivent leurs études. Massimo est en Belgique, à Tournai, où il prépare un diplôme d’éducateur spécialisé. Quant à Luciano, il prépare son diplôme de kiné et se trouve en première année de Staps. Il pourrait donc prochainement intégrer l’école d’Amiens.

L’entretien se poursuit sur les Jeux Olympiques de Paris en 2 024. Il est probable que la Boxe française soit sport de démonstration ce qui, évidemment, plait beaucoup aux jumeaux. « Mais, aujourd’hui, ce qui compte le plus, ce sont les études. » insistent-ils.

Lionel Herbet




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.