HOCKEY-SUR-GLACE : Première semaine positive pour les Gothiques

Deux larges succès, une défaite d’une courte tête, neuf buts marqués pour seulement deux encaissés. La première semaine de la saison des Gothiques est positive. Et si elle l’est sur le plan comptable, elle l’est également au niveau du jeu produit.

Amiens a su se relever de la défaite à Epinal en s’imposant, largement, mais non sans difficulté, face à Strasbourg. Un match qui a fait preuve d’un état d’esprit différent des années passées, les Amiénois n’ayant jamais lâché malgré la frustration et étant justement récompensés de leur travail pendant la dernière période. Si la longue période, pratiquement cinq tiers-temps, sans marquer pouvait inquiéter les supporters, après la démonstration contre Angers (5-0), les joueurs restaient tout de même positifs : « On est resté malgré tout confiant, déclare Henri-Corentin Buysse. On tirait beaucoup de la bleue, sans trafic devant la cage, ça donnait des arrêts faciles. Ce qu’il fallait c’était du sacrifice. Et lorsqu’on se sacrifie, tout se paye ».

« Pas de match facile »

Toutefois, si l’attitude a changé lors de la dernière période, Mario Richer et Henri-Corentin Buysse ont analysé de la même manière les deux premières périodes, Amiens a fait preuve de trop de suffisance. Si le gardien parlait de se voir « plus beaux ce que l’on est », l’entraîneur lui faisait écho lors de son passage en zone mixte : « Si tu es dans la ligue, tu compétitionnes, il faut que tu sois prêt à affronter tout le monde. Et on a peut-être pensé que ça allait être facile, constatait Richer. Strasbourg est dans notre ligue, c’est une équipe comme nous. Qu’importe l’adversaire, il n’y aura pas de match facile, on l’a vu ce soir. »

Buysse, homme providentiel

Si la production offensive était en dents de scie, un homme a su garder sa constance cette semaine, Henri-Corentin Buysse. Seulement deux buts encaissés, plus de 97% d’arrêts, le gardien Amiénois a réalisé de très belles prestations : « C’est vrai que j’ai eu une bonne semaine, mais c’est parce que je prends beaucoup de plaisir à revenir sur la glace tous les jours. Revenir au Coliséum et mettre ce maillot, c’est un vrai bonheur ». Des matches de grande qualité qui confortent Mario Richer dans son choix : « Une nouvelle fois, les sceptiques ont été confondus, se réjouit-t-il. Ceux qui disaient que Henri-Corentin n’est pas assez fort peuvent voir que ça fait trois excellents matches qu’il sort. C’est un bon gardien, il va être excellent dans cette ligue, et il le prouve match après match. »

Gap et Rouen au programme

Si, avec Angers et Epinal, les premiers adversaires étaient déjà de bon niveau, le cran va encore monter sur les prochains matches. En déplacement à Gap, puis en recevant Rouen, les deux seules équipes à avoir remporté leurs trois premières rencontres, les Gothiques s’attendent à une semaine très chargée. « On va pouvoir se tester vraiment face à des grosses écuries et voir réellement où l’on en est, glissait Buysse. C’est intéressant de jouer ce genre de matches, on joue au hockey pour ce genre d’affrontements. On sera prêts ». Les adversaires sont désormais prévenus.

Adrien ROCHER

HOCKEY-SUR-GLACE : Les Gothiques vainqueurs dans la douleur




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.