HOCKEY-SUR-GLACE : Elie Marcos, le retour de l’enfant prodigue

Formé chez les Gothiques, Elie Marcos revient dans son club de ses débuts après neuf saisons passées à Strasbourg.

En quelque sorte, c’est le retour de l’enfant prodigue puisque pour Elie Marcos, Amiens, c’est la ville dans laquelle, il a frappé ses premiers palets avec ses deux frères. Il en garde évidemment de bons souvenirs. « J’ai commencé le hockey alors que j’avais trois ans. Ensuite, j’ai été élève au Collège Michelis rue des Otages à Amiens », rappelle-t-il. A bientôt 34 ans, Elie retrouve donc les Gothiques avec un nouveau staff et des équipiers qu’il va découvrir mais, victime d’une blessure à l’épaule lors d’un match de préparation, il n’a pu disputer mardi soir son premier match de championnat contre Angers. Peut-être effectuera-t-il sa rentrée dimanche prochain à l’occasion de la venue de Strasbourg.

Lundi soir, Elie Marcos est venu rendre visite à Mathieu Dubrulle et ses polémistes à l’occasion de l’émission La Tribune sur France Bleu Picardie. Il en a profité pour évoquer son parcours mais aussi son avenir. Elie Marcos a donc quitté Strasbourg après neuf saisons qu’il qualifie de superbes : « C’est un club familial dans lequel, j’ai été bien accueilli. Et puis la ville de Strasbourg m’a plu ». Comme elle a plu aussi à l’ami Mathieu Dubrulle qui est passé également par la capitale alsacienne pour exercer son métier.

A 34 ans, Elie Marcos sait bien que le temps lui est désormais compté. C’est la raison pour laquelle il n’a pas hésité une seconde à rejoindre les Gothiques qui lui proposaient une reconversion. « En revenant à Amiens, je retrouve une sorte d’identité amiénoise comme je l’avais du reste à Strasbourg. Amiens reste un grand club et on sait quand on est adversaire que ce sera difficile de venir gagner ici au Coliseum. Mais le plus important pour moi est que je vais pouvoir suivre une formation de manager du sport à Limoges », détaille Marcos.

Elie Marcos se voit même, pourquoi pas, plus tard, être manager des Gothiques car il estime qu’en ce moment, le hockey français manque de vraies structures. Toutefois, il refuse l’idée que cette saison soit sa dernière en tant que joueur. Même à 34 ans, Elie Marcos reste très ambitieux.

Le podcast de l’émission

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire