FOOTBALL : L’Amiens SC garde la tête froide

Face à Strasbourg, samedi dernier, l’Amiens SC a signé sa deuxième victoire consécutive (0-1). Moins flamboyant que contre Nice, ce succès n’en est pas moins important pour une formation visant le maintien pour sa première saison parmi l’élite du football français et qui ne compte pas s’enflammer aussi tôt dans la saison.

Conserver cet état d’esprit

Après un apprentissage douloureux marqué par trois défaites à Paris (0-2), contre Angers (0-2) et à Saint-Etienne (3-0), les Amiénois ont su rectifier le tir en retrouvant les valeurs à l’origine de leur incroyable parcours depuis deux ans. Treizièmes après cinq journées de championnat, les coéquipiers de Monconduit ne fanfaronnent pas et savent très bien que le chemin sera encore long avant de pouvoir crier victoire. « Il ne faut pas s’enflammer et garder notre état d’esprit de ces deux matches. Pendant, trois matches nous avons fait des erreurs coupables, il était temps d’apprendre, glisse le capitaine de l’ASC. Cela fait deux matches que l’on ne prend pas de buts, c’est très positif. Cela fait deux matches que l’état d’esprit est irréprochable. »

L’état d’esprit, c’est très certainement ce qui fera – à nouveau – la différence cette saison. Contre Nice, les Amiénois ont ainsi prouvé que l’envie et la cohésion pouvaient faire chuter une formation annoncée supérieure sur le papier. Le défi sera identique, dimanche, face à une équipe de Marseille certes malade mais aux atouts considérables. « On sait que chaque match sera une bataille. On connaît les ingrédients qu’il faut mettre pour l’emporter. Si on respecte bien les consignes et nos valeurs, à partir de là, on peut espérer quelque chose à chaque match. Il faut profiter de cette bonne période pour prendre un peu d’avance sur les équipes plus en difficulté », avance Oualid El Hajjam.

« Ne surtout pas s’enflammer »

D’autant qu’en cas de victoire face à l’OM, Amiens frapperait quoi qu’il arrive un grand coup. Au-delà de l’aspect comptable et donc de la poursuite d’une série positive, ce succès revêtirait d’une symbolique toute particulière : vaincre une tête d’affiche de ce championnat en match décalé et donc devant les yeux de nombreux observateurs. De quoi griser certains joueurs de l’effectif ? « On laisse cela aux journalistes, réfute Julien Ieslch. On sait très bien ce que l’on doit faire et la saison sera très compliquée. Pour l’instant, nous n’avons rien fait, nous n’avons gagné que deux matches. Maintenant, tout le monde est heureux, nous compris, de signer deux victoires consécutives mais, au niveau des joueurs, il ne faut surtout pas s’enflammer. »

Pleinement concentrés sur leur objectif commun, à savoir le maintien, les joueurs de l’Amiens SC assurent que toute cette attention médiatique ne débouchera pas sur une quelconque forme de suffisance. « Nous ne voulions avant tout pas être ridicule et que l’on ne se moque pas de nous, cette saison, affirme Oualid El Hajjam. On garde donc la tête sur les épaules, on reste très lucides, c’est ce qui fait notre force. Cela permet d’aborder les matches sans être intimidés. Il faut encore travailler, confirmer. Rien n’est acquis dans le football. Il y avait beaucoup d’a priori sur nous avant le début de la saison. C’est à nous de prouver que l’on a bien notre place dans ce championnat. On ne perd pas de vue que ce sera très difficile, ce serait une erreur de s’enflammer dans ce championnat. » Le chemin du maintien passe – en partie – par la préservation de cet état d’esprit.

Romain PECHON

FOOTBALL : L’Amiens SC offre les 500 premiers billets pour le match à Caen




  • Laisser un commentaire