FOOTBALL : L’Amiens SC a trouvé le juste équilibre

Plus solidaires que jamais, les Amiénois ont signé un deuxième succès consécutif sur le terrain de Strasbourg, samedi soir (0-1). Si Gaël Kakuta – auteur de l’unique but de la rencontre – a encore brillé, c’est bien la force collective picarde qui a fait la différence.

Un but qui change tout

Sans livrer le meilleur match de son histoire récente, l’Amiens SC a assuré l’essentiel face à son meilleur ennemi, Strasbourg, en marquant dès sa première situation et au terme d’un premier quart d’heure pourtant assez délicat. « Nous avions pour objectif d’aller les chercher très haut, je trouve que l’on a plutôt réussi. Ils ont déjoué et rendu pas mal de ballons en touche. Une fois le premier quart d’heure passé, on s’est mis un peu plus bas, avoue Thomas Monconduit. Ils n’ont pas réussi à installer leur jeu, tandis que nous avions des possibilités en contre. »

Pris au piège, après ce but inattendu de Gaël Kakuta, les Strasbourgeois ont effectivement déjoué et n’ont que très rarement inquiété Régis Gurtner. « Strasbourg n’a eu qu’un ou deux tirs, constate le gardien amiénois. Notre défense trouve ses repères depuis deux matches. Il faudra conserver cette solidité pour pouvoir voyager sereinement. On avait senti après le match contre Nice que cette victoire nous avait fait beaucoup de bien au niveau de la confiance. Nous étions venus avec l’ambition de prendre des points, c’est chose faite et c’est d’autant plus important que c’était contre un concurrent direct. »

Réalisme et solidité

De nouveau irréprochable dans son couloir droit, Oualid El Hajjam ne nie pas le fait qu’il était important de confirmer après le succès acquis contre l’OGC Nice avant la trêve internationale : « Ce sont des matches très importants, ce serait dommage de prendre des points contre des gros et de les laisser filer contre ce type d’adversaire. » Parés au combat et parfaitement respectueux des consignes, les Amiénois ont finalement signé le match idéal sur le plan défensif, en attendant mieux offensivement. « Nous avons à nouveau démontré les valeurs affichées contre Nice, à savoir la solidarité et l’agressivité, cela a encore payé ce soir, constate le capitaine de l’ASC. On est réaliste sur le but et ensuite on a bien géré le match. »

De nouveau titularisé au poste de milieu gauche, Julien Ielsch est le symbole d’une formation amiénoise qui ne lâche rien et qui ne cesse d’étonner. « Cela fait deux ans que nous signons la même victoire. Cela aurait pu se terminer sur un 0-0 ou 1-1 mais on ne va pas se plaindre et je pense que l’on a montré certaines valeurs, se félicite-t-il. Même dans la difficulté, sur la fin et alors que trois-quatre joueurs étaient totalement cuits, nous n’avons rien lâché. » En supériorité numérique après l’expulsion de Kenny Lala, Amiens n’a pas su faire le break tandis que Strasbourg demeurait, pour sa part, toujours aussi stérile.

De la confiance emmagasinée

« Je trouve tout de même que nous avons manqué de maîtrise dans le dernier quart d’heure. Les attaquants ne défendaient plus, on aurait pu garder plus longtemps le ballon et profiter des espaces qui s’ouvraient devant nous, analyse Monconduit. Or, nous avons été un peu trop vite et on a terminé le match un peu cramé. » Cramés, certes, mais vainqueurs pour la deuxième fois consécutive. « On a vite compris que même si c’était la Ligue 1, il fallait mettre les choses fondamentales à chaque match. Cela nous a encore souri contre Strasbourg. C’était serré, cela se joue à rien même si nous nous sommes procuré plus d’occasions et que nous avons loupé la possibilité de tuer le match », résume Oualid El Hajjam. Passé l’apprentissage difficile de la Ligue 1, l’Amiens SC semble avoir trouvé le bon équilibre depuis la rencontre contre l’OGC Nice.

Si bien que l’état d’esprit qui fait la force des Amiénois depuis février 2016 se conjugue désormais avec le talent d’un secteur offensif emmené par Gaël Kakuta. « La réussite est davantage de notre côté et nous avons su corriger nos lacunes. La première victoire a fait beaucoup de bien. Ne pas prendre de points et voir les matches défiler aurait pu faire douter pas mal de monde, avoue El Hajjam. Nous avons évité cela en maintenant un bon état d’esprit dans le groupe et en signant ces deux victoires consécutives. » Une série qui ne demande qu’à être entretenue ce dimanche face à l’Olympique de Marseille. Une rencontre que l’Amiens SC pourra aborder avec certaines certitudes et surtout de nombreux repères. La saison est lancée et Amiens est bien en « mode Ligue 1 ».

Romain PECHON

FOOTBALL – Thierry Laurey : « Amiens marque sur une demi-occasion »

Rédacteur football.
Vous suivrez avec moi toute l’actualité de l’Amiens SC au plus près de l’équipe pour sa première saison en L1.