HOCKEY-SUR-GLACE : Amiens chute contre Rouen

C’était un match attendu par le public amiénois. Une « finale » de la Napoléon Cup contre Rouen. Et la rencontre, qui n’avait d’amical que le nom, a tenu toutes ses promesses. Toujours privés de Narbonne, Leclerc, Suire et Prissaint, les Gothiques ont cette fois dû faire avec l’absence de Janne Laakkonen.

Domination amiénoise

Face à une opposition d’un niveau supérieur à celle de Brasov, Amiens n’a pas démérité malgré la défaite 2 à 0. Les Rouennais sont les premiers à se mettre en évidence, Hubacek teste Buysse, mais les hommes de Richer répliquent aussitôt avec un contre de Halley, qui bute sur Pintaric mais provoque la faute de Dusseau. Une supériorité numérique où Perry, par deux fois, et Kuralt voient leurs chances stoppées par Pintaric.

Un très sérieux duel qui satisfaisait Mario Richer sur la sécurité qu’apporte Henri-Corentin Buysse : « Ceux qui se questionnaient pour savoir si Henri pouvait faire le job, il l’a démontré ce soir, il a fait un très bon travail », constate Richer. En face, l’international slovène, Matija Pintaric, se montre très solide. Il stoppe un tir de Halley, puis, sur une supériorité Amiénoise, il repousse un nouveau tir de Perry avant de réaliser un double arrêt sur West.

Rouen prend le contrôle

Mais dès le début de la seconde période, la donne change. Fabien Colotti part en contre mais se fait stopper par Buysse. Puis les Dragons entament une très grosse séquence en zone offensive. Amiens est étouffé dans sa zone mais ne concède aucune situation dangereuse. Mario Richer est obligé de prendre son temps mort pour faire souffler ses troupes. Le match est très intense et physique, comme l’annonçait le coach vendredi soir : « Ce soir, on jouait contre Rouen. Ils sont venus ici pour l’emporter. C’était très intense, même si on a eu des moments où on se cherchait sur la patinoire », note Richer.

En fin de deuxième période, Deschamps part à son tour en contre, il tente de surprendre Buysse entre les jambières, mais le portier Amiénoise réalise un superbe arrêt, acclamé par le public du Coliséum. Les Amiénois sortent la tête de l’eau en début de dernière période, mais Todd Perry ne trouve que le poteau de Pintaric. Seule réelle éclaircie dans une domination des Dragons. Bedin rate de peu la cage, puis Chakiachvili, sur un tir dévié, rate de peu la lucarne.

Les Rouennais accentuent la pression, et, sur une supériorité, trouvent enfin la faille. Guttig met le palet devant le but, Perry dévie et trompe son propre gardien dans la lucarne (0-1, 53’35). Le coup est rude pour Amiens, mais Perry tente de sonner la révolte en remontant la glace mais bute une nouvelle fois sur Pintaric. Wohlberg ajoute un deuxième but à 17 secondes du terme et assure le succès Rouennais au Coliséum.

Adrien ROCHER

AMIENS – ROUEN : 0-2 (0-0, 0-0, 0-2)

Arbitre : M. Bourreau

BUTS : 0-1 Guttig assisté de Lampérier, à 53’35 ; 0-2 : Wohlberg assisté de Hubacek et Lampérier, à 59’43.

AMIENS :

Attaquants :

Tommy Giroux – Mario Valéry-Trabucco – Anze Kuralt

Philippe Halley – Kévin Da Costa (c) – Jérémie Romand

Rudy Matima – Joey West (A) – Loïc Coulaud

Clément Garrido ; Elie Marcos (A)

Défenseurs :

Todd Perry – Lauri Karmeniemi

Léo Guillemain – Romain Bault

Ondrej Smach – Théo Kalisa

Gardien :

Henri-Corentin Buysse

Remplaçant : Kevin Deliac (gardien). Entraîneur : Mario Richer.

ROUEN

Attaquants :

Marc-André Thinel – Nicolas Deschamps – Petr Hubacek (A)

Anthony Guttig – Nicolas Ritz – Loïc Lampérier (A)

Joris Bedin – David Wohlberg – Benjamin Antonietti

Vincent Nesa – Julien Msumbu – Fabien Colotti

Défenseurs :

Florian Chakiachvili – Mathieu Roy (C)

Richard Stehlik – Chad Langlais

Kévin Dusseau – Philippe Paquet

Gardien :

Matija Pintaric

Remplaçants : Raphaël Garnier (gardien), Jules Lefebvre, Benjamin Berard. Entraîneur : Fabrice Lhenry.