FOOTBALL : Dominique Balla reprend du service

On le croyait définitivement retiré du monde du football mais le démon l’a repris. Dominique Balla a en effet accepté la proposition du club d’Ailly-sur-Somme (National 3) qui lui demandait de remplacer Sébastien Leraillé et de collaborer avec Stéphane Racine.

Dominique Balla n’est évidemment pas dupe

Il sait bien que si Stéphane Racine avait en main le diplôme d’entraineur, jamais il ne serait aujourd’hui dans ce club qui, a semble-t-il, surmonté la perte brutale de son président emblématique Roger Caulier. Ces quelques années de répit ou de repos n’ont pas altéré l’enthousiasme de Dominique Balla que nous avons revu, l’autre jour, lors du match amical contre la réserve de l’Amiens SC. D’abord, un point d’histoire. Dominique Balla est bel et bien un cousin d’Eric Bala, l’ancien professionnel. Alors, naïvement, nous avons posé la question à Dominique qui avec le sourire, a répondu. « C’est une erreur du secrétaire de mairie chargé d’inscrire ma naissance sur le livret d’Etat civil. Il a mis deux L et depuis, il n’a pas changé. » Voilà, c’est aussi simple que cela.

« Je suis né dans le Pas de Calais à Mazingarbe et je suis arrivé à Doullens à l’âge de dix ans. Avant de partir à l’armée, j’ai fait une saison à Valenciennes et je jouais en tant que milieu défensif. Malheureusement, j’ai été blessé et dans l’obligation d’arrêter ma carrière de joueur. Après l’armée, je suis revenu à Doullens qui est mon club de cœur. J’ai tout fait depuis l’école de foot jusqu’aux seniors. Ensuite, j’ai entrainé Albert Sports durant trois ans. J’ai fait une première coupure afin d’élever mon fils. J’ai ensuite repris Doullens que j’ai fait monter en Promotion d’Honneur. Et j’ai arrêté une deuxième fois. Je pensais avoir terminé mon activité dans le foot ».

Une seule voix, un seul discours

Jusqu’au moment où Ailly est venu le solliciter. « Franchement, je pensais que c’était terminé, même s’il m’arrivait de temps à autre de donner un petit coup de main au club. Je ne pensais pas sortir de ma retraite car je pensais que c’était fini. » Au plan professionnel, Dominique Balla a encore trois ans à effectuer en tant que moniteur sportif à la Ville de Doullens. « Jean-Paul Lavillette m’a contacté et j’ai ensuite rencontré le président et Stéphane Racine. J’ai trouvé que leur discours était intéressant mais je sais que ce sera difficile. Je considère en effet que c’est déjà un exploit que de voir Ailly en National 3 », concède-t-il.

« Maintenant, avec Stéphane, cela se passera bien. Stéphane a fait toute la préparation car j’étais en vacances. Stéphane connait bien le groupe car il est ici depuis cinq ans et il a travaillé avec Laurent Mortel et Sébastien Léraillé. Nous allons travailler en commun et vous le savez, je n’ai jamais eu de problème d’ego. Ma carrière est derrière moi et je n’ai plus rien à prouver. Je viens pour aider Stéphane et pour le plaisir. Nous prenons nos marques et sur le banc, c’est lui qui donne les consignes. Mais il faut que nous ayons le même discours. Il n’y aura qu’une seule voix qui s‘adressera aux joueurs », conclut-il.

Lionel HERBET

FOOTBALL : La reprise approche pour l’Amiens SC (b)




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.